• Mon premier mois de grossesse

    Hello mes p’tits Loups, 

    Maintenant que vous êtes au courant de cette nouvelle aventure que l’on vit, que je vous ai dévoilé ce si grand bonheur qui nous habite depuis quelques mois,  je voulais vous faire un petit bilan de ce premier trimestre de grossesse et vous raconter notre cohabitation avec « le petit haricot »  comme on l’appelle depuis le début.
    N’y voyez aucun indice sur le sexe, on ne le connaissais pas encore à ce moment là, héhé!

    Pourquoi je décide de vous faire le récit de ma grossesse ?
    Tout simplement parce que j’ai adoré pouvoir lire des articles grossesse des bloggueuses que je suis et qui sont devenues Maman, découvrir ce monde de la maternité qui m’était encore totalement inconnu il y a quelques mois et surtout tenter d’imaginer tout ce qu’un petit être caché en nous procure comme sensations 🙂
    Depuis toujours ce monde de la maternité, de la grossesse, de l’accouchement m’attire et m’intrigue. C’est comme une mini passion, une étincelle en moi qui attend depuis toujours de pouvoir briller de pouvoir se montrer.
    Alors si vous aussi vous êtes curieuses de savoir comment tout cela évolue au fil des mois et que vous attendez de vivre un jour ce grand Bonheur, je vous livrerai sur le blog mes ressentis, notre vécu, nos inquiétudes et nos questionnements. Du partage avant tout, c’est cela que je souhaite transmettre. 

    Alors bien sûr, chaque grossesse est propre à chacune d’entre nous et il se peut entièrement que ce que j’ai pu ressentir ne vous parle pas ou ne vous arrive pas. Ce sont MES ressentis et MON petit haricot, donc mes récits ne seront ni valables pour toutes ni des plus objectifs!

    L’annonce et mon premier mois de grossesse

    Tout commence en Juin, quand avec mon mari nous avions décidé que j’arrête ma pilule, pour une hygiène de vie plus saine et pourquoi pas envisager un bébé d’ici quelques mois, voire un an.
    A ce moment là nous n’étions pas encore en mode bébé à tout prix. C’était un éventuel projet.

    Puis au fil des semaines, l’envie à grandit en nous très naturellement, mais sans que l’on se mette trop la pression, car avant tout je souhaitais retrouver un cycle régulier. Car en 4 mois sans pilule je n’avais eu qu’un semblant de règles en août … il fallait le temps à la machine de se remettre en route !

    Puis après la mini déception d’un test négatif début octobre, on a plus du tout calculé, on a laissé faire la nature et on a fait confiance en l’avenir, la méthode la plus efficace.
    Peut être juste que ce n’était pas le bon moment ? J’essayais tant bien que mal de ne pas y penser, être le plus « cool » possible…. pas toujours facile ! Et puis fin novembre, après 10 jours de fortes douleurs dans bas du ventre et toujours aucunes règles, mon Papa m’a prescrit une prise de sang et une échographie pour être sûrs que je ne souffre pas de kystes ou autres complications.

    Ce matin là, le 27 novembre, j’ai donc fais cette prise de sang, sans aucun stress ni aucune idée en tête. Juste l’envie de savoir ce qui créait ces fortes douleurs.
    Quelques heures après, j’ai tranquillement consulté les résultats en ligne, plus sereine que jamais, jusqu’à ce que mes yeux se porte sur cette petite ligne de la cinquième page, où je pouvais lire :
    « test positif » !

    Oui, je le voulais ce bébé, de tout mon coeur, mais j’avais mis ce rêve de côté depuis quelques jours pour ne pas me focaliser dessus et ne pas bloquer une éventuelle grossesse. Je ne pensais absolument pas lire ces deux tous petits mots, qui allaient changer notre vie. Alors mon coeur s’est emballé, il battait la chamade et faisait trembler ma poitrine, j’étais dans un rêve ce ne pouvais pas être possible … dans la minute, j’ai appelé le laboratoire pour être sûre que mes yeux ne me jouaient pas un mauvais tour! «Je n’ai pas le droit en temps normal de vous l’annoncer par téléphone, mais oui, vous êtes ENCEINTE! Félicitations Madame ».

    Pleures, cris de joie, vertiges, rires, sauts d’excitation du chien, remerciements aux étoiles qui veillent sur nous et qui y sont certainement pour quelque chose …. j’en n’en revenais pas. Cetait tout juste incroyable. Un rêve depuis toujours qui se faisait concret.

    Puis j’ai essayé de reprendre mes esprits, de me convaincre que j’allais très certainement devenir MAMAN. Dur d’y croire tant le choc de la nouvelle avait frappé comme un feu d’artifice en moi. C’était le plus beau cadeau que la vie pouvait me faire. Bref, on a fêté ça tout en douceur le soir tous les deux, en se répétant l’un à l’autre «Doudou ça y est, on va être parents! », tout en étant encore tous bouleversés et incertains.

    La suite est des plus banales, un secret dur à garder, mais envie aussi de vivre cela rien que tous les deux dans les premiers temps. Un ventre que je comprenais de plus en plus, des douleurs qui ne m’inquiètent plus, des moments de frissons en réalisant le matin au réveil qu’on était de plus en plus 3 et non plus 2. Un vrai bonheur, le début d’une grande aventure aussi.

    Le vécu du premier mois de grossesse 

    On commencera par parler douleurs, premier vrai signe annonciateur de ma grossesse et qui ont perdurées jusqu’à 4/5 semaines. J’ai ressenti de fortes douleurs dans le bas du ventre, comme des douleurs de cycles mais également localisées au niveau des ovaires. J’ai d’ailleurs pensé à des kystes ovariens … assez douloureux donc vous imaginez! Mais passé le premier mois et l’annonce, elles se sont assez vite estompées. Aussi, grosses sensibilités et tensions mammaires dès le début quasiment, accompagnées de la prise d’un bonnet, plutôt agréable vue l’opulence de ma poitrine en temps normal ! (On ne rigole pas s’il vous plaît). Ce seront les seules douleurs physiques du premier mois.
    Moins sympathique ensuite : viennent les nausées …. on ne parlera que de nausées dans mon cas pas de vomissements, et cela m’a amplement suffit! Elles sont apparues dès la 4ème semaine d’aménorrhée et ce tous les jours durant un bon mois. Alors non pas le matin au réveil comme beaucoup, mais après chaque repas et durant plusieurs heures. C’était assez handicapant parce qu’étant en plus très sensible de ce côté là, un mal de coeur peut vite me paralyser ! J’avais constamment la sensation d’avoir la gueule de bois. Un vrai malaise que j’ai eu beaucoup de mal à gérer. Ces nausées me dégoutaient de tout et particulièrement des légumes, des produits très sucrés, de l’alcool et du café. Plutôt pas mal pour ces deux derniers vous me direz !

    Comme toute femme enceinte je pense, j’ai également ressenti beaucoup de fatigue. Ce qui fut très dur à gérer car j’étais dans d’impossibilité de me reposer vraiment. J’enchainais les grosses semaines au boulot, mais je ne pouvais pas demander de diminuer la cadence sinon j’aurais été démasquée et je ne le souhaitais pas. Donc j’ai enchaîné et cela n’a pas été chose facile, j’en ai bavé et je n’arrivais pas à me reposer. Donc ce n’est pas compliqué mes journée étaient rythmées ainsi : levé/boulot/diner/coucher. BONHEUR !

    Et ajoutons à cette fatigue toute nouvelle, une exacerbation des émotions! Je m’étais toujours dis qu’une fois enceinte je ne serai pas cette nana chiante aux sauts d’humeurs incessants. C’était avant d’attendre mon bébé  bien sûr. Car déjà qu’à la base je suis quelqu’un d’assez sensible en terme d’émotivité et rapidement agacée par beaucoup de petites choses insignifiante (oui merci je travaille sur moi-même!), mais là on parle carrément de montagnes russes ! Des pleures inexplicables, des envies de tout faire valser, de casser la gueule du premier *** qui pouvait m’énerver, des coups de gueule sans raison, des impatiences, des peurs envahissantes… pas simple à gérer.
    J’ai vraiment tenté de me poser et de prendre sur moi le plus souvent possible, maintenant la grossesse réserve des moments pénibles et puissants auxquels il faut s’accommoder au mieux pour ne pas en faire subir l’entourage! Sacré travail de maîtrise soi que j’ai totalement pu expérimenter ! ツ

    Pour ce premier mois de grossesse, je n’ai ressenti aucune envie spéciale. Rien n’a changé côté alimentaire si ce n’est que ma consommation en légumes cuits avait un petit peu diminuée, car les odeurs me donnaient la nausées. Sinon je n’ai vraiment rien modifié dans mon alimentation. Un premier mois où jai réellement mangé normalement. Ce qui n’est pas franchement le cas du mois suivant vous verrez ….

    Pour ce qui est du sport  j’en parlerai tout au long de ma grossesse, car étant sportive de base j’adapterai ma pratique en fonction des conseils de ma sage femme et de mes besoins/ressentis aussi.
    Je peux tout de même vous dire que mon petit haricot est semi marathonien haha!
    Alors oui il n’avait que quelques jours, mais quand même! En revanche j’ai quasiment stoppé la course à pieds à partir du jour où j’ai appris ma grossesse, je voulais un avis médical pour reprendre. C’est un sport à impact important et j’ai préféré privilégier la douceur et la profondeur côté renforcement et cardio doux plutôt que la brutalité du run ou de la corde à sauté par exemple. Donc renforcement musculaire, vélo elliptique, étirements, cardio training à la maison, … je me suis contentée de cela en attendant le premier RDV médical. Avec en tête l’envie de me mettre à la natation pour les prochains mois et pour mon bien être personnel. J’ai tout de même nettement diminué en intensité, de peur de faire une bêtise et de perdre le bébé, tout juste accroché !

    Voilà pour les signes et symptômes que j’ai pu avoir et ressentir pour ce premier mois de grossesse et de cohabitation avec notre bébé. Mois bouleversants mais encore assez calme et serein.
    Donc finalement, à part l’impression constante d’être en lendemain de soirée alcoolisée, la fatigue et quelques douleurs au tout début, mon premier mois c’est bien déroulé. La grossesse est quelque chose de vraiment étonnant et surprenant, alors j’essaie chaque jour de prendre le bon côté des choses et de relativiser tous ces petits maux. C’est une grande chance de vivre cela et j’en suis consciente.
    On a surtout vécu ce premier mois comme un cadeau du ciel, comme un tournant dans notre vie de couple et de jeunes mariés.

    Maintenant que vous savez presque tout sur ce premier mois de grossesse, je vous donne RDV dans quelques jours pour mon compte-rendu du deuxième mois, qui s’est avéré bien plus tumultueux!

    A bientôt les Loulous ღ
    Xoxo

    Partager:

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *