• Mon quatrième mois de grossesse

    Bonjour bonjour,

    Voici un autre mois qui se termine, un nouveau trimestre qui commence et surtout une grossesse idéale et sereine qui continue. Pleine de surprises malgré les petits tracas et doutes du quotidien, mais cette maternité reste vraiment magique pour autant.
    J’ai eu beaucoup de retours si positifs de futures Maman ou de Maman tout simplement, alors je décide de continuer le récit de ma colocation avec mon petit haricot mois par mois. C’est un bonheur de recevoir tant de bienveillance et de belles réactions de votre part au quotidien, l’avantage d’être un petit compte je pense, alors merci du fond du coeur et rendez-vous pour ce nouvel article maternité dès maintenant 😉

    Un quatrième mois qui a signé l’arrêt presque total des maux du premier trimestre, à savoir les nausées, la fatigue, les changements d’humeurs et tout ce qui va avec. J’ai savouré le faite de ne plus avoir ces reflux et nausées après les repas et surtout de pouvoir prendre mes repas sans appréhension, aucune. Ce deuxième trimestre a donc commencé avec un apaisement total côté symptômes physiques. Bonheur!

    Il y a eu quelques épisodes de fatigue notamment le soir où je piquais très rapidement du nez mais rien de plus incroyable ni dérangeant. De même pour les nausées que je n’ai ressentis que 3 ou 4 fois au maximum, et j’avais certainement mangé plus que je ne le devais ?

    J’ai eu la chance de profiter de deux semaines de vacances, bien méritées mine de rien, qui m’ont réellement permis de profiter de ma grossesse, de me reposer et aussi de faire à mon rythme ce que j’avais à faire. Avant cela, je sentais que je commençais à peiner au travail et que mon corps et mon esprit ne suivaient plus le rythme. Ca tombait à pique!
    Nous sommes donc partis à Dijon pour quelques jours, voir ma famille et se reposer, puis nous avons continué notre périple jusqu’à la montagne pour pouvoir skier 3 jours. Un grand bol d’air qui nous a fait le plus grand bien. Après 6 mois sans s’arrêter on a profité à 200% et bien rechargé les batteries.

    Alors oui, étant donné que beaucoup me le demande, j’ai skié. De 10h du matin jusque vers 15/16h environ pendant 3 jours, et je n’ai pas du tout eu de frayeurs, ni fait de mauvaises chutes ou appréhendé le simple fait de dévaler les pistes. Avec mon mari nous avions convenu que nous ferions attention, alors lui descendait à son allure comme il aime le faire et moi je suivais tranquillement derrière. J’ai juste évité tout ce qui était bosses, hors-pistes ou encore les pistes où il y avait un peu de monde. Mais rien à signaler si ce n’est que du plaisir et de la détente !
    Aussi je pense que pendant une grossesse il n’est pas bon de s’arrêter de vivre et de tout suspendre par peur de fausse-couche ou de faire mal au bébé. Si vous suivez vos émotions, vos ressentis, vos besoins il n’y a pas de raison de s’interdire telle ou telle activité. Au contraire d’ailleurs je pense que la frustration touche également votre bébé et vous pénalise tous les deux. Alors pour ma part, je continue de vivre exactement comme avant, en adaptant simplement les fréquences, intensité de mes activités. C’est bébé qui dicte la mesure et Maman qui choisit l’activité !

    On poursuit donc ce quatrième mois avec la question sport dont je vous parle à chaque fois. Ce mois-ci j’ai complètement réintroduis le sport à ma routine hebdomadaire avec 5 à 6 séances par semaine si tout allait bien.
    La fatigue n’étant plus présente, j’ai pu m’activer le soir en rentrant du travail de nombreuses fois et mes jours de repos faire de bonnes séances de cardio. Sans jamais dépasser 1h30 de sport pour ne pas trop forcer, avec une intensité modérée pour ce qui est de la marche et du vélo elliptique et toujours sans sauts pour le renforcement musculaire. Mise à part cela, j’ai pu faire de bonnes séances qui m’ont vraiment défoulée et fait du bien fou au moral !
    Aussi j’ai commencé à suivre des séances de Yoga sur youtube et verdict : j’adore ! Le niveau n’est pas encore bien haut, mais je compte persévérer et je suis très surprise de constater à quel point ce sport fait travailler en profondeur. Mes nombreuses courbatures me l’ont confirmées.
    Ma sage-femme n’a vu aucune contre-indication à ce que je continue sur ce rythme et s’est même amusée de voir comme notre bébé bougeait et s’activait après mes séances de sport. Si avec tout ça je n’accouche pas d’un bébé sportif 😉
    En revanche bien sûr j’ai remarqué une nette diminution de ma force musculaire et de ma capacité à tenir une séance en entier. Ce qui est d’ailleurs tout à fait normal.
    Je m’évertue de penser que tant que je le pourrai je continuerai à pratiquer du sport pendant ces quelques mois. Pour mon mental, mon besoin de sport et de détente, limiter la prise de poids et bien sur ma santé et celle du bébé ! Oui oui il adore le sport lui aussi ! 

    Côté alimentation et envies alimentaires, j’ai modérément lâché les rennes lors de nos vacances et me suis juste fait plaisir. J’avais oublié le bonheur d’un repas normal et sans être malade derrière, alors autant en profiter 😉 !
    Jamais dans l’excès mais je ne me suis pas refusé de bons repas gourmands mais sains. A la montagne nous avons déjeuné au restaurant les 3 midis, alors j’ai alterné deux maxi salades avec un Burger montagnard. Tuerie ! Après tout skier ça creuse ! Et puis à dijon j’ai même osé prendre quelques des sushis au saumon. Et je ne regrette pas.
    Insensé ? Non je ne pense pas, j’étais sûre de mon produit, dans un restaurant très sérieux et j’en avais très envie. Résultat ma prise de sang montre que je suis encore négative en topo et en pleine forme ! Je sais que j’en choquerai plus d’une mais je suis comme cela, je ne peux pas me justifier plus que cela. Je ne joue pas avec le feu mais je pense qu’il n’est pas nécessaire de tout bannir et être dans l’extrême.

    Alors un conseil ne vous prenez pas la tête, je reçois un grand nombre de messages de futures maman qui sont paniquées de me voir manger du saumon ou des oeufs au plat. Je choisis juste mes produits et je fais attention la plupart du temps à ce que contient mon assiette sans pour autant baliser. Je vous rappelle aussi que je ne fume plus, je ne bois pas d’alcool, je lave mes fruits et légumes, je cuits pas viande à point, …. On ne peut malheureusement pas tout contrôler et le plus important est de ne pas vivre 9 mois en mode frustrée. Des maman continuent de fumer et de boire pendant la grossesse, d’autres ne font pas du tout de sport, d’autres encore se droguent … Je n’en suis pas là!
    Alors vivez votre grossesse comme VOUS le sentez le mieux et tant que vous voulez faire le meilleur pour votre bébé, tout ira bien. 

    Sinon j’ai tout de même essayé de réduire mes apports en sucre car j’ai remarqué que j’en consommais pas mal. Et la grossesse me le fait bien comprendre ! Alors finis le chocolat tous les jours et les chose toutes faites que je consommais au premier trimestre. J’ai beaucoup cuisiné durant ce 4ème mois et cela m’a aussi fait un très grand bien. Légumes, fruits, viandes, poisson, … j’ai vraiment réintroduits tous ces produits dans tous mes repas pour notre plus grand bien!
    J’ai également tenté de calmer mes envies fréquentes de gras qui elles, à mon grand désarroi, ne sont pas définitivement parties … Hormones ? Certainement, toujours est-il que j’ai beaucoup de mal à gérer cet aspect de ma grossesse. Toutes les envies sont décuplées et il est très compliqué d’y résister. Courage Romane plus que 5 mois !!
    Hormis ces petites contradictions, je n’ai pas énormément changé mon alimentation par rapport à d’habitude, si ce n’est que je me prends moins la tête en effet. Je me prive moins, j’hésite moins devant des petits plaisirs mais je tente tout de même de limiter la casse et la prise de poids.

    Dans la continuité de l’alimentation, ma prise de poids et mon rapport au corps. Ce quatrième mois fut pour moi une nouvelle étape dans l’acceptation de ce nouveau corps naissant. Mon ventre a bien grossit, vous vous en êtes peut-être rendus compte, et mes jeans ne me vont plus pour la plupart (si ce n’est tous …). Je m’en doutais mais pas si tôt. Alors oui, il est difficile moralement de ne plus rentrer dans grand chose et de ne plus pouvoir se faire plaisir vestimentairement parlant. Chaque jour est un nouveau challenge pour trouver une tenue sympa mais pas trop serrées, confortable et potable. 
    J’ai profité de notre passage à Dijon pour investir dan un pantalon de grossesse et deux hauts tout en espérant m’en contenter jusqu’en août avec l’arrivée des beau jours et des habits amples. Je suis un chouilla déprimée de me camoufler dans des affaires qui me boudinent et qui me renvoient l’image d’une baleine en pleine croissance. Vivement les beaux jours! 
    Aussi j’ai appris à regarder mon corps dans le miroir avec un regard plus doux, plus tolérant et moins de jugements. Pas toujours simple avec les petite imperfections que la grossesse invite au passage (coucou la cellulite!) et des jambes qui font ressentir la diminution de l’activité physique.

    Mais je me répète chaque jour que la grossesse est ainsi, que le corps est obligé de changer et de devenir celui d’une «  vraie »  femme et que tout cela est pour le bien de notre enfant. Je ne peux plus réagir en ne pensant qu’à moi, maintenant nous sommes 2. 

    Mais j’apprécie également de plus en plus ce bidou qui grossit et qui me fait sentir de plus en plus mère. Théo peut également plus facilement se projeter et lier un lien avec notre bébé, il aime embrasser mon ventre, le caresser, poser sa tête dessus et parler à notre crevette. c’est un vrai Bonheur et aussi une grande émotion.
    Donc vous vous en doutez : j’ai pris du poids. Avec un bilan de +4 kilos depuis le début de grossesse. Rien d’alarmant mais j’ai eu du mal à l’accepter je l’avoue. A force d’entendre de la part de certaines proches qu’avant le quatrième mois on ne prend rien, que sinon ce sont des kilos superflus, je me suis emballée. Mais il n’y a pas de norme ni de convention à ce sujet, chacune évolue différemment, et pour ma part j’ai été très étonnée de voir mon poids grimper autant et si vite, mais j’ai réussi à m’y faire et surtout à ne pas culpabiliser!
    Ma sage-femme me l’a dit « Vous n’avez absolument rien pris de trop » , ainsi j’ai juste pris ce que mon bébé demandais pour se nicher en moi.
    Alors aujourd’hui je ne compte plus, je continue avec mon hygiène de vie équilibrée et je laisse mon corps faire ce boulot qui lui est destiné. Le principal est que je sois sereine et paisible quant à cette prise de poids inévitable et à laquelle je me fais doucement. Je continue juste mon parcours d’acceptation finalement, mon chemin n’était pas encore fini.

    Un corps de femme enceinte vu de l’extérieur est toujours magnifique, magique, signe de bien-être.
    Vu de l’intérieur, c’est différent.
    Certes on voit le positif, on savoure ces quelques mois extraordinaires, mais on vit aussi les désagréments dont les gens ne se rendent pas toujours compte. La lingerie trop petite et impossible à porter, les poignée d’amour naissantes alors que je n’ai jamais eu de ventre, l’impossibilité de faire la différence entre les fesses et le ventre, les vêtement serrées et qui boudinent, le visage qui devient bouffi … Rien de grave, rien de primordial, simplement des inconvénients dont il fat s’accommoder et gérer au mieux pour ne pas déprimer ou vivre sa grossesse uniquement sous cet angle. Mais tant que Bébé ira bien, je serai heureuse. 

    Et pour aller bien, bébé va bien ! On parle de ses galipettes et de ses petits coups de pieds ?? Le grand bonheur de ce mois-ci fut de sentir les premiers coups, vraiment francs, de mon enfant. Au début on hésite « c’est bébé ou mon ventre?? » et puis au fil des jours on réalise que non, on ne rêve pas, bébé bouge bel et bien et c’est tellement rassurant et émouvant. Et puis un soir, avec mon mari, nous sommes allés au cinéma. Et lors d’une scène un peu bruyante, alors que je sentais que c’était la boîte de nuit dans mon ventre, j’ai posé ma main dessus. J’ai attendu pour être certaine et j’ai pris la main de Théo que j’ai à son tour posée sur mon ventre. Et là il m’a regardé en me demandant étonné « c’est le bébé ?? ». Oui c’était bien lui, nous l’avons senti physiquement pour la première fois, et depuis je m’amuse à sentir ses petits coups encore tout timides mais bien présents. C’est les moments que je préfère parce que je sens qu’on peut réellement communiquer à présent et qu’il est réceptifs à nos voix, aux musiques, à mes tapotements sur mon ventre. D’ailleurs Hop, il vous dit bonjour !
    J’ai également remarqué qu’après mes séances de sport, lorsque je me pose, notre haricot adore bouger à son tour. Alors en général je fais en sorte de me doucher rapidement et je me mets dans un coin calme pour profiter pleinement de ces instants précieux. Hâte de voir mon ventre se déformer et ses petits pieds pointer ! La papa aussi a hâte d’ailleurs … 

    Enfin pour achever ce bilan du quatrième mois, je voulais parler avec vous de ce qu’il se passe là haut, dans la tour de contrôle, alors que toute notre vie semble être chamboulée par l’arrive prochaine de ce petit être. Il n’est pas toujours simple de rester zen, détendue, confiante lorsque tous les tracas matériels se posent à nous. On imagine pouvoir tout contrôler mais ce changement radical de vie entraine inévitablement des doutes et questionnements qui peuvent faire peur.
    Comment les gérer, les appréhender, à qui demander conseils ? 
    Parmi ces petits tracas il y a ceux d’ordre financiers avec les nombreux achats à faire pour préparer au mieux la naissance et les prochains mois, puis tous les papiers à remplir pour les différents organismes, les RDV médicaux à gérer et à caler dans nos emplois du temps, le congé mat’ à prévoir et anticiper un retour au boulot finalement très rapide. Qui dit retour au boulot dit crèche ou nounou, donc toute une organisation à prévoir également. Et pis vais-je réussir à retourner travailler si vite, à éduquer mon enfant en travaillant à plein temps ? Et la famille comment leur faire profiter au mieux du bébé qui va grande si vite ?
    L’accouchement ne me fait absolument pas peur, la fatigue de l’arrivée du bébé non plus. En revanche oui j’ai peur en ce qui concerne l’organisation et comment arriver à conjuguer au mieux vie de famille, de couple, vie professionnelle, les amis, mon bien-être à moi aussi, … Tout cela m’a beaucoup tracassé durant ce mois, je suis de nature angoissée alors je sais que je peux facilement me prendre la tête pour toutes sortes de détails.
    Mais pour palier à tous ces doutes, toutes ces questions et angoisses qui peuvent me paralyser j’essaie de faire confiance en l’avenir et de m’apaiser. Cela fut le plus gros travail que j’ai eu à faire ce mois ci et je pense pour la fin de ma grossesse : vivre le moment présent et faire confiance en l’avenir du mieux que je peux. Gros défi!
    Devenir Maman c’est faire face aussi à tout cela, c’est grandir d’un coup et devoir en quelques mois assumer de (très) grandes responsabilités et accepter de changer tout son quotidien. 
    Mais cela on ne nous en parle que très peu n’est ce pas ?

    Voilà les Loulou tout ce que je pouvait vous dire, vous raconter sur ce mois qui finalement fut vraiment paisible et surtout rempli de changements.
    Demain nous entrerons dans notre 5ème mois, déjà!
    N’hésitez pas à me faire part de vos questionnement où si vous souhaitez que j’aborde certains sujet ツ 
    Je vous embrasse ღ 

    Partager:

    6 Commentaires

    1. Aurelie
      10 mars 2018 / 17 h 26 min

      Merci poir cet article! Pourraid tu me donner le lien de tes cours de yoga sur youtube? Merci bcp 🙂

      • admin
        Auteur
        16 mars 2018 / 9 h 54 min

        Hello Aurélie,
        Ecoute j’ai tout simplement tapé 3yoga pour débutant » dans la barre de recherche Youtube et depuis je suis 2/3 cours différents avec « Fitness Master Class » et « Gym Direct » 😉 !
        Tu verras c’est très bien fais et on comprends tout !

    2. Ju
      16 mars 2018 / 20 h 09 min

      coucou merci pour ces articles sur la grossesse, jarrive à peu pres a m’y retrouver en toi sur les grandes lignes et ca me fait du bien et ca rassure. Quand durant le 4eme mois as tu senti Bebe bouger ? je suis a 18sa et je ne sais pas reconnaitre les sensations diverses. J’ai limpression que mes intestins travaillent bcp !! alors difficile de sentir bebe bouger parmis tous les gargouillis. Est ce que cetait net ? franc ?
      Je te remercie

      • admin
        Auteur
        14 mai 2018 / 14 h 38 min

        Hello,
        Ne t’inquiète pas, chaque bébé est différent et peut-êter que le tiens est moins turbulent qu’ici 😉
        les coups se sont fait sentir très progressivement tu sais, au début c’était très léger mais j’arrivais à percevoir des mini coups, des « glouglou »!
        Et puis maintenant il n’y a plus de doutes ! bébé est bel et bien très actif haha

    3. Sophie
      3 juin 2018 / 20 h 56 min

      Milles mercis pour ce partage. La sincérité dont tu fais preuve me permet de me sentir moins seule dans cette grossesse. Que c’est difficile après autant de temps à tout contrôler de prendre conscience qu’,on ne maitrise plus. Entre la prise de poids et les changements corporels, cette merveilleuse étape n’est pas des plus facile. Tes articles m’aident à relativiser. Alors encore mercis et je te souhaite une belle fin de grossesse.

      • admin
        Auteur
        9 juin 2018 / 21 h 40 min

        Merci a toi pour ton si beau message, la grossesse est une période magique certes mais aussi pleine de chamboulements inattendus et parfois même signe d’émotions dures à vivre. Alors il faut savoir les accueillir et ne pas s’en vouloir ….!
        Je suis très heureuse si mes écrits peuvent t’aider à vivre au mieux ta grossesse, c’est trop important pour ton petit bout.
        Je t’embrasse fort

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *