• Le Bonheur à portée de main

    « C’est trop dur », « je ne suis pas vraiment heureux(se) « , « je n’arrive pas à trouver mon bonheur », « je  ne sais pas ce qui est fait pour moi », « ma vie est triste et morose », ….

    Tant de phrases que j’ai pu dire et penser, et peut-être vous aussi. Ces réflexions qui puent le désespoir et la fatigue mentale. Fatigue de se poser 1000 questions,  fatigue de se battre pour accéder au bonheur illusoire, fatigue de se sentir mal et de ne pas être bien dans sa vie.
    Et puis derrière tout ce flot de négativité et ce brouillard qui nous étouffe, une envie incessante de Bonheur et d’atteindre nos rêves nous anime. Vous rêvez du Bonheur, le vrai, d’être enfin au claire dans votre vie et de ne plus uniquement rêver de belles choses mais de les vivre à 200%.

    En réalité qui n’a pas songé à être totalement heureux et à sa place dans sa vie ? Cette démarche, des plus compréhensibles, est mine de rien un premier pas vers le chemin du Bonheur. Et il n’existe de plus grande volonté que celle d’être heureux.
    Pour beaucoup, « être heureux » peut paraître comme illusoire, hors de portée ou bien telle une idée absurde, alors qu’en faite ces personnes vivent sans savoir qu’il existe un Vrai Bonheur, bien au delà de ce qu’ils vivent, des joies superficielles ou pire encore de cette routine qui les ronge petit à petit.

    Mais vous, je vous emmène avec moi pour découvrir comment peut-être vous pourriez accéder à toutes ces petites choses qui rendent heureux, à trouver des clefs pour que chaque nouvelle journée de votre vie soit plus belle et plus riche que la veille, pour que vous ne subissiez plus le poids du passé et des échecs sur vos épaules. Croyez-moi le chemin est long et éprouvant mais il en vaut mille fois la peine. Car le vrai Bonheur est la plus belle des récompense que la vie peut nous offrir.

    Aussi, je ne vous parle pas en tant que personne qui a tout compris et tout vécu, il me reste bien du chemin encore. Mais un jour, j’ai décidé d’être pleinement heureuse et c’est ce cheminement dont je voulais vous parler.

    J’ai longtemps réfléchis avant de me lancer dans cet article.
    J’ai écris une trame, puis une autre, j’ai essayé de trouver des mots à la portée de tous et parlants pour ne pas me noyer dans un discours de psychologue. Parce que finalement ce sujet est à la fois d’une simplicité sans nom mais aussi très profond et parfois compliqué à aborder. Suivant les parcours, suivant les blessures.
    Alors j’ai laissé parler mon coeur de femme blessée, mais aujourd’hui heureuse et sur le chemin d’une vie sereine pour vous donner mes plus belles clefs pour le Bonheur 😉

    • Savoir se libérer du poids du passé et des événements qui pèsent sur notre coeur

    Votre démarche vers le Bonheur commencera par un exercice libérateur et bienfaisant pour votre fort intérieur. Vous ne pourrez pas être une femme ou un homme heureux tant que les blessures et les événements négatifs et impactant du passé feront partie de vous. Alors pour avancer sereinement et paisiblement vous devez pouvoir porter un regard sur votre passé qui ne soit pas un regard de tristesse ou de colère. Juste un regard d’acceptation. Et cela est possible en se libérant de ce poids du passé.
    Pour certain cet exercice sera facile et rapide avec peu de blessures profondes ou de traumatismes.
    Pour d’autres il s’agira de se faire accompagner auprès de quelqu’un de compétent pour se libérer du passé. Il ne s’agit pas forcément d’une longue psychothérapie, mais parfois juste de trouver un accompagnateur qui pointera le doigt sur des étapes lourdes de notre vie, pour pouvoir vous aider à avancer en laissant cela derrière.
    Sachez que souvent on ignore l’impact que telle ou telle situation a pu avoir en nous, alors il faut souvent creuser, laisser parler les émotions et les comportements corporels pour comprendre, analyser puis évacuer. 
    Ne pensez pas que soulever les choses du passé est accessoire et que vous pourrez être librement heureux en gardant ces blessures au fond de vous. C’est primordial de faire un nettoyage et d’être en vérité avec soi-même pour ensuite pouvoir s’engager sur le chemin du Bonheur. N’ayez pas peur de faire face à ces choses qui vous font mal, c’est en s’y confrontant que l’on s’en libère et que l’on devient plus fort.
    J’illustrerais même ainsi : pour conquérir le Bonheur, choisissez un sac de voyagent contenant l’essentiel (motivation, belles personnes, capacités, …) pour qu’il pèse moins lourd et que vous puissiez aller encore plus loin et plus aisément.

    • Accepter la personne que nous sommes et apprendre à s’aimer

    Pour faire une recette il est important d’apprécier les différents ingrédients et d’en comprendre toutes les étapes. Pour être heureux c’est pareil : il faut pouvoir s’aimer et s’accepter entièrement. Aussi complexe et fragile que nous pouvons être!
    Tant que vous serez une énigme pour vous-même, que vous ne porterez pas un regard d’amour et de bienveillance sur la merveille que vous êtes et que vous ne vous accepterez pas, vous ne pourrez pas être heureux. C’est impossible. Passage obligé sur cette route du Bonheur : apprendre la tolérance envers nous-même et s’accepter totalement.
    Comment ? Tout dépend votre degré d’acceptation je dirais.
    Si vous ne vous supportez pas, si votre reflet n’inspire que du dégoût et que rien ou presque ne vous plait en vous, alors il est nécessaire de faire un véritable travail personnel. Faites vous coacher, accompagner pour (re)prendre confiance en vous, reprenez le sport et une alimentation saine et respectueuse si c’est un problème physique, apprenez à ne plus vous injuriez ni vous maltraiter. Choisissez aussi des activités qui vous mettent en valeur. Si vous êtes en permanence dans l’échec vous ne pourrez pas vous apprécier pour ce que vous êtes réellement. Alors prenez plutôt parti pour la réussite et la fierté qui vous redonneront confiance en vous et vous valoriseront.
    Banissez les complexes qui ne sont pas justes et bienfaisants, laisser vous vivre sans exiger de vous un idéal qui ne vous appartient pas.
    Si vous êtes « uniquement » trop exigeant envers vous, alors apprenez à lâcher la pression au bon moment. Ne vous infligez pas trop de pression et de stress inutile si vous êtes au bout du rouleau, accordez vous des moments rien que pour vous avec un bon bain, un soin pour la peau, une séance chez le coiffeur, … Regardez vous dans le miroir avec un regard d’enfant et souriez, détendez votre visage et dites-vous que vous êtes quelqu’un de bien, de beau. Il faut se persuader que ce qui se cache en nous est un trésor à exploiter, que notre corps est une merveille. Rien que cela? Oui, parce que c’est vrai ! Pas égocentrique, pas narcissique. Juste vrai.
    Le Bonheur n’exige aucune compétence physique, aucun plafond financiers, aucun diplôme de grandes école. Le Bonheur n’attend que vous, comme vous êtes, avec vos failles et vos imperfections.
    Apprenez à vous faire confiance et à vous aimer pour mieux vous concentrer ensuite sur ce qui vous entoure et qui pourrait vous rendre heureux(se).
    Vous êtes une merveille. 

    • Se détacher des choses qui ne font pas notre Bonheur personnel

    Et puis il y a toutes ces choses dont on pourrait et devrait se détacher parce qu’elles sont nocives, inutiles et qu’elles nous empêchent d’avancer sur la quête du Bonheur. Ces petites choses, qui bien souvent pèsent lourd et qui nous font mal, ne nous appartiennent pas, sont en trop dans notre vie.
    De quoi s’agit-il ? Si je prends mon propre exemple, pour avancer sur mon chemin j’ai dû me couper de certaines personnes qui me confortaient dans un état de négativité et de malveillance permanente. J’ai aussi renoncé à une vie « mondaine », très sociale et chargée d’apparences. Vu comme cela je pourrais faire rabat joie, mais il n’en est rien. En réalité ce n’était pas moi si j’étais dans une grande ville, à sortir plusieurs soirs par semaine, à souvent aller faire du shopping ou boire des coups, être toujours habillée « convenablement » pour sortir de chez moi, … Toutes ces choses là ne reflaitaient pas celle que je suis au fond de moi. Et je ne me sentais pas à ma place en menant cette vie. Alors qu’aujourd’hui, même si j’aspire à vivre dans quelques années dans une petite ville de Provence, je me plais à la campagne. Elle m’apaise et me permet de me centrer sur le principal, de me retrouver en face de moi-même et d’avancer dans mon cheminement. Je me contente de peu finalement, et les petits plus que l’on s’octroie avec mon mari sont toujours une grande joie.

    Vous aussi : apprenez à cibler ce qui est, dans votre quotidien, source de faux, d’hypocrisie envers vous-même, de perte de temps ou de toxicité même. Le Bonheur, votre Bonheur, vous ne le trouverez qu’en étant pleinement à votre place et dans un environnement qui vous ressemble. Si vous êtes quelqu’un de créatif et de sensible par exemple, pourquoi vous imposer une vie très cadrée et sans ce brin de folie, et pourquoi côtoyer des personnes qui vous feront mal en permanence ou un quotidien qui mette sans cesse vos nerfs à l’épreuve ?
    Alors jetez tout ce qui ne vous appartient pas, osez faire le tri dans vote entourage, dans tout cet amas de fringues qui encombre vos placards, dans les activités que vous faites au quotidien, dans les affaires qui ne reflètent pas votre style décoratif. C’est VOTRE vie alors composez la comme VOUS le souhaitez. Il n’y a pas d’obligations, pas de devoir envers votre propre bien-être. C’est aujourd’hui que vous choisissez le Bonheur et donc d’écarter tôt ce qui ne pourra en faire partie.
    Et surtout ne gardez se ce qui est source de bienfaits et de paix. On le sent quand quelque chose nous fait du bien et nous apaise, ces choses parfois insignifiantes mais finalement si ressourçantes. Ces sont des petits Bonheurs qui composent le grand Bonheur dont je vous parle. Et on en vient donc à eux ツ

    • Ouvrir les yeux sur les petits Bonheurs qui rendent notre vie plus belle

    Vous verrez, au fil de votre chemin, au fil des mois et des années et en vous détachant des choses (matérielles, émotionnelles) vous pourrez distinguer ce qui est pour vous un vrai Bonheur. Ces petits plus parfois très subtils et abstraits mais qui, mis bout à bout, émerveillent vos journées. Pas besoin de grands artifices, non non. Ce sont des petites choses toute simples mais qui, une fois vécues pleinement et avec un regard authentique et bienveillant, seront une grande source de bien-être au quotidien.
    Bon ok, lu et vu comme ça mon discours fait un petit peu illuminé, mais il en est rien croyez-moi.
    Lorsque j’ai décidé, il y a un an, de changer petit à petit ma vision de la vie et d’incarner un Moi bien plus épanoui, j’ai commencé par regarder tous ce qui m’entourait différemment. Arrêter de ruminer pour des tracas sans importance, ne pas tout appréhender, être moins impatiente, plus tolérante, ne pas tout dénigrer... tous ces efforts m’ont permis d’ouvrir les yeux sur la beauté des choses.
    C’est ainsi que j’ai pris le temps d’apprécier chaque tâche que je faisais, chaque personne que je rencontrais, et de prendre le temps de savourer les choses. Il n’y a pas d’excuses de temps, d’environnement ou de moyens matériels et physiques. Non. Quand on ouvre les yeux du coeur, on voit la Vie différemment et on est alors capable de faire des petites choses de véritables Bonheurs à part entière. Et Dieu sait s’il y en a des joies qui pourraient nous rendre heureux mais qu’on ne voit pas. Faites cet effort de vous arrêter sur des moments de votre journée ou des jolies choses, et essayer d’en tirer du positif pour vous même. Pas besoin d’en parler ou de vous justifier ! Profitez juste de ce moment présent.

    Aujourdhui je sais reconnaître ces choses qui me font du bien et qui peuvent rendre ma journée, et donc ma vie, plus tendre et plus heureuse. Alors je ne me les refuse pas et je me donne les moyens de les vivre chaque jour. Car si vous ne prenez pas le temps aujourd’hui de lever la tête et de vous satisfaire de ces petites choses, comment voulez vous être heureux au quotidien? Cessez de penser que seules les événements exceptionnels et grandioses composeront votre Bonheur. Il est là, dans les choses les plus anodines et les plus simples. Faites une listes petit à petit des choses qui vous font sourire, vous remontent le moral, vous rende heureux(se). C’est important pour se rendre compte de la simplicité du Bonheur.

    Et toi quels sont tes petits Bonheurs me demanderez-vous ? Alors voici un échantillon de ce qui peut me rendre profondément heureuse chaque jour :
    – prendre un café dans la cuisine le matin avec mon mari avec notre Nouba à nos pieds
    – préparer un gâteau et sentir l’odeur embaumer la maison
    – aller me balader avec ma chienne sur les chemins de campagne
    – arriver plus tôt au boulot pour prendre un cappuccino avant d’attaquer la journée
    – demander « Tu  veux quoi pour le diner? » et voir dans les yeux de mon mari la réponse « On se commande des pizzas? »
    – partir en week-end à Dijon ou en Normandie
    – prendre un plat en photo et être fière du résultat
    – bricoler à la maison le dimanche
    – acheter un bouquet de fleurs
    – voir le soleil dans le ciel
    – finir une séance de sport trempée mais fière de moi
    – et enfin le plus grand des Bonheurs du moment, sentir les coups de pieds de mon babychou dans mon ventre ! 

    • Comprendre que le Bonheur est en nous et nul part ailleurs 

    Il n’y a pas de point parmi tous ceux que j’ai développé qui soit prioritaire sur un autre, mais celui ci est particulièrement important.
    Longtemps j’ai cru qu’en vivant à tel ou tel endroit, qu’en fréquentant telle ou telle personne et en incarnant un idéal physique je serais dans les clous et donc heureuse. Je me suis bien plantée! Mais celui qui se plante finit par pousser non ? 😉
    Alors j’ai arrêté de me mentir à moi même et de fuir, j’ai tout remis en question. Du lieu de vie à mon entourage en passant par mes passions et occupations. Et j’ai compris que tant que je ne serai pas à l’aise en moi et bien dans ma propre vie, je ne le serai nul part ailleurs. Je vois encore autour de moi des personnes qui sont à la quête de l’endroit idéal pour vivre heureux. Alors je les plains et suis triste parce que leur quête restera certainement vaine tant qu’ils n’auront pas acquis le Bonheur en eux.
    Votre coeur et votre corps constituent le seul lieu où vous devez être capable de dire « Je m’y sens bien et je suis heureux(se) » car sans cela, vous aurez beau habiter un 100m2 en face de la tour Effeil ou une villa en bord de mer sous les cocotiers, vous ne serez pas pleinement satisfaits. Le Bonheur se cache en vous, dans votre Moi profond qui n’attend qu’une chose : que vous le laissiez parler pour qu’il vous rende heureux(se). Il y a un trésor au fond de vous, le trésor d’une vie qui est le Bonheur, et celui-ci ne se dévoilera que si vous êtes en vérité avec vous même et non persuadés qu’il se trouve ailleurs. Alors laissez tomber les généralités, les on-dits et les conseils qui partent de bonnes intentions mais impersonnels.

    Vivez votre propre expérience pour savoir ce qui VOUS convient.

    J’ai encore entendu récemment quelqu’un de proche dire à mon sujet « Elle ne serait quand même pas mieux dans une ville plutot qu’à la campagne ? ». J’ai ris. Parce que Non. Plus tard peut-être. Aujourd’hui non. Je me reconstruis actuellement et j’apprends à être heureuse en moi, à rebâtir ce qui a été brisé. Et pour cela je n’ai besoin d’aucune situation environnementale particulière, au contraire ! Moins je serai distraite et plus je me concentrerai sur ce dont j’ai besoin pour être heureuse en vérité. Et après cela peut être, dans quelques années, je pourrai dire « Où que j’aille j’emmènerai le Bonheur avec moi ». Aujourd’hui j’en suis incapable.
    Une fois de plus détachez-vous du matériel et du paraître pour créer en vous un climat de paix et de vérité. Osez être vous-même et franchissez les barrières du paraître. Sinon vous n’irez même pas sous les cocotiers mais droit dans le mur. Alors que chacun d’entre vous mérite le Bonheur!

    Alors pour finir j’aimerais juste vous redire combien vous êtes une personne formidable, qui que vous soyez derrière cet écran, et que chacun de vous possède toutes les cartes en main pour accéder au Bonheur. il ne s’agit pas de moyens financiers ou de capacité physique mais bien d’ouverture du coeur et de paix avec vous-même.
    Croyez en vous et n’hésitez pas à parfois tout lâcher pour atteindre ce qui vous rendra heureux(se).

    J’espère que ce ( loooooong ) article vous aura plu et servira à certains d’entre vous aussi.
    Tout ce que j’ai écris vient du fond de mon coeur et j’y crois réellement. 
    Belle journée et bon Week-end à vous tous, prenez soin de vous ❤

    Partager:

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *