• Mon sixième mois de grossesse

     Hello ! 

    Comme chaque mois on se retrouve pour un petit compte-rendu du mois passé, et aujourd’hui nous avons RDV pour le dernier de ce deuxième trimestre : mon sixième mois de grossesse !

    Que le temps file, c’est fou, mais pourtant je ne suis pas mécontente de rentrer dans ce troisième et dernier trimestre de ma grossesse.
    Parce que cela signifie « plus » que 10 semaines avant que mon bébé ne puisse montrer le bout de son nez, que l’été arrive avec ses beaux jours et enfin que nous sommes dans la dernière ligne droite pour les préparatifs.
    Et étant donné que j’adore organiser, préparer, prévoir, aménager, vous vous doutez bien que j’en suis très heureuse!

    Ce sixième mois s’est annoncé plus que chamboulant et plein de surprises! Heureuses, surprenantes et parfois un peu déroutantes …. mais c’est là toute la complexité de la grossesse, la magie du corps et l’aventure de cette maternité toute nouvelle pour moi! Je vous raconte tout cela :

    On a commencé ce mois-ci par une visite chez notre sage femme, pour l’échographie du deuxième trimestre dite de morphologie. On avait plus qu’hâte de « rencontrer » à nouveau notre Babychou (oui oui c’est le nouveau surnom !) et de voir à quel point il avait pu évoluer, grandir, se développer. Cette échographie est très sympa et plus attractive car on y passe plus de temps, afin de vérifier le fonctionnement de chaque organe, de contrôler que tout se passe bien, de tenter une image en 3D et surtout de confirmer le sexe!
    Et là quelle surprise !! La sage femme nous annonce un petit virement de situation, c’est à dire l’inverse de ce qui nous avait été annoncé au premier trimestre. On redoutait cette éventualité mais elle s’est bien imposée à nous. Alors non, aucune déception, aucune tristesse, pas de regrets mais beaucoup de rires, de questions et de projections sur ce nouveau sexe, et toujours autant de joie et d’amour pour ce petit être ! Alors Fille ou Garçon selon vous ? 
    Nous sommes repartis nerveux et le sourire aux lèvres, avec l’impression d’avoir un nouveau bébé en moi, et qui plus est très bien portant! Car selon notre sage-femme, on a à faire à un grand bébé, et d’un poids maximal au niveau des courbes. C’est bon signe, tout va donc très bien pour notre Babychou.

    Nous avons aussi vraiment bien avancé sur sa chambre, et même quasiment terminé. Nous gardons quelques achats pour la liste de naissance, si nos proches veulent nous faire des cadeaux.
    Mais pour le reste et le principal tout est calé, et nous achetons encore des vêtements au fur et à mesure. D’ailleurs je conseille vivement à tous les futurs parents d’étaler au mieux les achats. Accueillir un bébé est un sacré investissement et c’est vraiment plus confortable de pouvoir anticiper et s’y prendre à l’avance. Pour notre part nous avions commencé avant même que bébé ne soit installé en moi, mais juste pour la poussette et mine de rien, c’est un poids en moins. Ce concept reste original et un peu surprenant pur certains, mais si on ne roule pas sur l’or, on peut vite se faire rattraper financièrement par les achats du bébé.
    Pour le reste nous avions tout de même démarré dès le 3ème mois de grossesse, et cela a permis de faire moins de dépenses sur la fin. Tous ces achats auxquels on ne pense pas forcément (soins de bébé, langes, décoration, jouets, …) et qui sont couteux mine de rien. Donc il me reste actuellement quelques vêtements à trouver, mes soins et vêtements pour la maternité, des couches et lingettes et nous serons fin  prêts!

    N-B : Je pourrais d’ailleurs si vous le souhaitez faire un petit tour de nos achats pour la chambre et pour les soins de baby ? N’hésitez pas à me le demander!

    Côté boulot, j’ai encore enchainé quelques semaines de travail pas des plus simples au débout de ce sixième mois. Nous étions en petit effectif et la saison de sport ayant belle et bien commencé, on courrait dans tous les sens avec une pression bien présente. J’ai senti au cours de ce 6ème mois un épuisement énorme. Physique certes mais aussi mental. J’étais à bout nerveusement ce qui m’a valut un petit craquage sur mon lieu de travail. J’avais envie de baisser la cadence sans avoir l’impression pour autant d’être écoutée et comprise à chaque fois. Le bébé ne me pesait pas forcément, mais j’avais le sentiment de faire trop, de porter alors que je ne le devais pas, de devoir courir, de devoir assurer là où c’était compliqué avec le bébé et les hormones. Depuis quelques jours déjà je sentais des pressions dans le bas du ventre, comme des spasmes, que j’ai tenté de calmer avec du Spasfon. Sauf que le corps dit stop à un moment donné … et c’est ce qu’il a très bien fait. 

    Ce week-end du 21 Avril nous avons pris la route pour un vrai week-end en Normandie, comme je l’attendais depuis plus d’un mois et demi. Et je me suis tellement relâché et détendue que mon corps a pu parler. En arrivant sur place j’ai senti comme une brique dans le bas de mon ventre, extrêmement dure. J’ai eu très peur, aucune douleur, mais la sensation très étrange que la poche et mon bébé était redescendus et appuyaient en bas en se serrant fort. C’était vraiment l’angoisse. Je me suis reposée, j’ai appelé mon Papa médecin pour qu’il m’aide et me rassure, et je me suis allongée, détendue tout le week-end en gardant en tête qu’à la moindre alerte on irait aux urgences. J’ai eu d’autres contractions dans la nuit, et rêvé que mon bébé appuyait très fort pour sortir … C’était la première fois que je ressentais tout cela, et lorsqu’on n’y est pas préparée ou avertie c’est compliqué de gérer son sang-froid et son stress. Je le savais quelque part : c’était un signe qu’il fallait que je me repose pour de bon. 

    A notre retour, je suis allée aux urgences pour être certaine que tout aille bien malgré l’absence de douleurs. Et l’interne a confirmé ce que j’avais ressenti, c’ était bien des contractions et la paroi interne de col s’était très légèrement ouverte. Rien d’alarmant, rien de grave car pas d’écoulement de liquide, mais il me fallait me reposer impérativement pour conserver bébé bien au chaud encore quelques semaines. Les contractions ont disparues mais il était évident que j’avais trop tiré sur la corde au travail, en pensant que de toutes manières je tiendrai.

    Alors à toutes les maman ou futures maman qui me lisent, je vous en conjure écoutez les bons conseils et les gens qui vous veuillent du bien. Pas les « on dit » ou les conseils déplacés, mais ceux qui sont bienveillants. Et avant toutes choses votre bébé. La grossesse c’est 9 mois où l’on se met entre parenthèses, ou tout du moins tout ce qui pourrait nous faire du mal à nous et notre bébé. On pense souvent que ça n’arrivera qu’us autres mais en vérité il n’y a pas de règles. Continuez à vivre normalement, à travailler, faire du sport, voyager bien sûr, mais pas à subir ou se surmener pour les autres. Je n’au pas su faire la différence et cru faire bien en repoussant mes limites, sauf qu’on reste des femmes enceinte, on porte la vie et ça c’est essentiel de se le rappeler pour ne pas se mettre en danger. On ne peut pas défier le corps et ses limites, nous sommes 2 maintenant et c’est d’abord au bébé qu’il faut penser!

    Donc résultat de ce petit passage à l’hôpital : arrêt de 15 jours, prolongé jusqu’à la fin sur l’avis de ma sage femme. Après avoir beaucoup culpabilisé, m’être écroulé de peurs et de tristesse (voir mon article sur le lâcher prise ici) et m’être demandé ce que j’allais bien pouvoir faire de mes journées pendant ces 3 prochains mois, j’ai commencé à accepter la situation et à prendre du temps pour moi, pour Babychou, pour nous. Et je me suis rendue compte de tout ce que j’avais à faire, préparer  et anticiper avant sa venue. Tant mieux j’allais avoir du temps devant moi!
    CAF, liste de naissance, anticipation du Baptême, recherche d’une nounou, papiers administratifs, aménagements et achats et puis aussi toutes ces petites choses que je ne prenais plus le temps de faire comme écrire pour le blog, faire de la cuisine, me reposer, lire, regarder un film, me détendre, …. Finalement cet arrêt forcé m’a permis de me recentrer sur moi, sur ma grossesse et sur ce petites choses qui font du bien au quotidien. J’aurais aimé être une super maman qui va jusqu’au bout, jusqu’au congé maternité sans soucis, mais je dois me faire à l’esprit qu’on est toutes différentes et qu’il n’y a pas de raison de s’en vouloir. Alors je profite au jour le jour et j’apprécie tant bien que mal ce repos avant des mois qui s’annoncent bouleversants!

    Pour parler grossesse en elle même, j’ai eu un RDV mensuel avec ma sage-femme, suite à mon arrêt.  Et malgré mon « alitement » tout se passe merveilleusement bien. Bébé grossit, le ventre aussi, mais pas Maman pour ce 6ème mois! Etonnée mais pas mécontente, je me réserve une petite prise de poids pour ces quelques dernières semaines. Sans sport et sans activités physique je risque de prendre un petit peu. On reste donc sur un joli +6kg au terme de ce 6ème mois.
    J’ai également pu faire mon premier cours de préparation à l’accouchement, accompagnée de deux autres futures maman et de leurs maris. Le mien a convenu que ce ne serait pas utile d’y assister, on verra s’il fait le malin en salle de naissance !!
    J’ai pu exposer à ma sage-femme mon projet de naissance qui est celui d’accoucher sans péridurale si possible et ensuite allaiter. Au cours de ce premier entretien, on a uniquement parlé des signes qui nous conduisent à consulter en urgences et des premiers signes de travail. Elle nous a également transmis une liste d’affaires à préparer pour la valise de maternité, côté maman et côté bébé bien sûr.
    J’attends donc avec impatience le prochain cours qui sera porté sur la gestion de la douleur! Doudou si tu me lis, viens je t’en conjure! Je vais avoir besoin de toi le jour J!

    Et parlons enfin de ce petit Alien qui occupe mon ventre. Alien parce que depuis ce 6ème mois, c’est une véritable boîte de nuit à l’intérieure du matin au soir, et mon ventre commence a nettement se déformer sous les coups et mouvements du bébé. Comme si un petit « extra terrestre » avait élu domicile en moi. Incroyable, magique et surtout très impressionnant. Moi qui jusqu’ici ne sentais que de petits coups, certes francs mais peu visibles, je peux enfin faire participer le Papa qui s’émerveille à chaque fois de l’ampleur des coups. On sait quels moments de la journée sont propices à ce que le bébé bouge et j’aime pouvoir en profiter pleinement à présent. J’avoue aussi que j’aime l’embêter et provoquer ses petits coups quand je suis allongée, et à chaque fois j’ai des petites réponses à mes caresses.
    Ca me rassure, m’émeut beaucoup aussi et nous permet de véritablement communiquer. J’ai même réussit à senti très nettement des parties de son corps, dans des recoins de mon ventre tout tendus.
    C’est juste inexplicable et merveilleux! Je me dis que j’ai une chance énorme de pouvoir vivre cela. 

    Enfin en cette dernière semaine j’ai dû faire le fameux test, pour le diabète gestationnel il me semble. Toujours est-il que j’ai dû avaler un flacon d’une solution sucrée, du même type que les sirop hyper sucré pour la toux, et avoir 3 prises de sang : une avant, une 1heure après avoir ingurgité la solution et une une heure encore plus tard. Tout cela au laboratoire, à jeun et avec l’horrible sensation de vertiges, de nausées, de bouffée de chaleur en plein milieu de la salle d’attente sans possibilité de s’allonger ou de demander un peu d’aide. Car boire cette chose ultra sucré (75g de sucre au total) provoque une hyperglycémie, chose pas forcément habituel donc forcément le corps réagit en conséquence. Une bonne chose de faite cela n’est plus qu’un mauvais souvenir!

    Pour finir, je voudrais parler brièvement de ce que je ressens au fond de moi. Même si je n’ai pas encore accouché et que bébé est encore dans mon ventre, je ressens déjà bel et bien cet amour hyper fort entre lui et moi. C’est fou, mais quelque chose se tisse au fil des mois et aujourd’hui je ne pourrais plus faire sans ce bébé. J’ai l’impression d’avoir fait un saut dans une nouvelle vie, de ne plus être l’enfant que j’étais, comme si je me préparais réellement à ce qui m’attends. La nature est si bien faite, ces 9 mois sont un vrai cheminement vers la naissance et une occasion de se faire tout beau, toute belle pour accueillir le bébé. Tout du moins je le ressens comme ça et j’ai la sensation d’être déjà une femme différente.
    Aussi les gens me demandent beaucoup si j’ai peur, si j’appréhende ou me pose des question sur tel ou tel sujet (allaitement, accouchement, éducation, vie avant et après bébé, …) mais à cela je réponds que non un peu bêtement. En faite, je n’y pense même pas. Je sais que tout se fera naturellement et au mieux, du moment que je reste détendue et confiante en la vie. Avec le Papa on essaiera de gérer cela du mieux possible et la suite ne nous appartient pas.
    Et au fond, pourquoi avoir peur ? C’est que du Bonheur, non ? Qui a déjà eu peur du Bonheur ? 😉

    J’espère que ce 6ème bilan vous aura plu ?
    Plus que 3 avant le grand jour! Alors merci de tous vos messages et réactions chaque mois, c’est un pur Bonheur que de pouvoir interagir ainsi avec vous !

    Romane et Babychou ♡ 

    Partager:

    6 Commentaires

    1. Claire
      12 mai 2018 / 9 h 58 min

      Joli bilan ! Merci pour tes mots dans lesquels je me retrouve. Même sentiments par rapport au travail, pas eu l’alerte et le passage aux urgences mais ma sage-femme a préféré m’arrêter à 29SA pour éviter que cela finisse en MAP, prévention… Et franchement, comme tu le dis, bonheur d’avoir du temps pour soi, préparer sa venue, anticiper, programmer et enchaîner tous les RDV sans stress de s’organiser au travail ! Aucun regret sur cet arrêt.
      Je suis même bien contente d’avoir 1 sage femme aussi bienveillante quand j’entends les récits d’autres collègues qui n’étaient pas arrêtées malgré leurs demandes !

      Je suis également assez sereine quand à son arrivée prévue pour juillet… 🙂 Tu as raison « qui a peur du bonheur ? » 😀

      Et, plutôt bien intéressée pour 1 article sur la chambre, les soins… Ici, la chambre est loin d’être bouclée, c’est encore le bazar même si les choses sont prévues selon le planning assez tendu de monsieur ! 😀

      Bon weekend !

      • admin
        Auteur
        14 mai 2018 / 14 h 36 min

        Ho mille merci pour ton adorable commentaire!
        En effet on est chanceuse de pouvoir être écoutées par nos sage-femme, je pense que c’est essentiel de pouvoir faire respecter nos états d’âme et notre santé physique surtout. Pour nous, pour bébé et pour le papa aussi !
        Je vais essayer de monter cet article sur les soins et la chambre alors merci pour ta réponse 😉
        Bon courage pour les dernières semaines, profite bien

    2. Amandine
      12 mai 2018 / 10 h 03 min

      Merci Romane pour tes super articles sur ta grossesse, je suis qu au début de ma grossesse mais j adore te lire. Ça m aide beaucoup de connaître les expériences d’autres personnes.
      Encore merci

      • admin
        Auteur
        14 mai 2018 / 14 h 34 min

        Hello Amandine!
        Je suis ravie si mes articles te plaisent et peuvent te servir pour les mois à venir. Mois qui seront chargés en bonheur tu verras !
        Belle journée à toi 🙂

    3. Natalia
      14 mai 2018 / 17 h 39 min

      Hello!
      Três sympa ce petit récit. 🙂
      Je suis enceinte de 3 mois et j’adore lire la progression de ta grossesse. Jai aussi un peu de mal à gagner du poids mais je reste rassurée car bebe est déjà plus grand de quelques jours et bougeait beaucoup dans la dernière eco.
      Comme toi jespere avoir un accouchement sans péridurale hehe je me prépare déjà avec quelques exercices et livres.
      Je te souhaite plein de bonheur avec ce petit ou cette petite !

      • admin
        Auteur
        28 mai 2018 / 7 h 50 min

        Merci beaucoup ma belle!
        Surtout ne t’inquiète pas, si tu es sereine et heureuse ton petit bout le sentira et ira bien lui aussi!
        Belle grossesse à toi

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *