• Ma vision de l’alimentation et de la santé

    Aujourd’hui beaucoup d’entre nous souffrent constamment de maux, anodins ou plus importants, se plaignent d’une santé plus ou moins instable, mitigée ou perturbée, ou de troubles physiques et de désagréments, ….
    Bref, tout un tas de problèmes de santé que l’on pense uniquement liés à notre génétique ou à la « fatalité ».

    Un petit peu comme si à la naissance, chacun de nous naissait avec une ligne de vie où il pourrait être écrit « tu seras diabétique, à 55 ans, avec des artères bouchées et enfin tu feras de l’asthme toute ta vie, …. ». Pas très encourageant, n’est ce pas ?
    Le problème est aussi qu’on se serait presque fait à ce mode de vie où l’on cohabite avec ces maux de santé. On ne s’étonne plus de tomber malade en permanence ou de souffrir de dysfonctionnements du corps. On soigne nos maladies et nos soucis de santé avec tel ou tel médicaments, automatiquement, sans chercher plus loin la cause de ces problèmes. Et pourtant …..
    On encaisse les maladies de saison (grippe, gastro, rhume, ….) et on accumule les petits problèmes de santé car ils font partis de notre quotidien. Ce n’est plus un problème ni même dérangeant. Mais en revanche on ne pense plus à les prévenir avec des moyens bien plus efficaces et concrèts, telle qu’une hygiène de vie impeccable.

    Alors moi, personnellement, je trouve ce constat grave et alarmant.

    Qu’il existe des cas de maladies ou de troubles de santé inévitables, c’est certain et la médecine constitue alors la seule approche assez fiable et solide pour les traiter. Mais je pense que pour la plupart des autres maux, le fond du problème se trouve dans des faits et gestes du quotidien, telle que l’alimentation, et que l’on pourrait donc prévenir et traiter nos soucis de santé à notre propre échelle, au quotidien.
    Notre santé c’est avant tout le reflet de notre manière de vivre! 
    Alors pour cette raison, j’ai voulu vous parler de ma vision de l’alimentation dans notre vie de tous les jours, pour éviter de s’abimer et trouver l’équilibre et le bien-être dont notre corps a réellement besoin pour se maintenir en bonne santé !


    Notre alimentation, la base de toute chose

    Je l‘ai souvent dit à travers mes articles et je le redis : « tout passe par le corps ». Le corps c’est votre maison à vie, alors par pitié prenez en soin, entretenez cette demeure, faites-en un havre de paix. Si votre maison est mal entretenue, tout s’écroule, on s’y sent mal et on fini par quitter les lieux. Pour la santé c’est pareil. Préférez un corps qui soit agréable à vivre et en bonne santé, car sans lui vous ne vivrez ni bien, ni très longtemps. Et qui dit « corps », dit « alimentation » pour que ce dernier fonctionne convenablement et soit nourri selon ses besoins.
    Votre alimentation définira l’état et le fonctionnement de votre corps et donc votre qualité de vie.
    Des aliments de mauvaise qualité et une manière de s’alimenter désordonnée entraineront inévitablement des troubles de santé. Petits ou grands, à court ou long terme, mais problèmes de santé quand même.
    Votre corps est un patrimoine grâce auquel vous pourrez être performant, rayonnant, serein et à l’aise, solide et dynamique, apte à affronter la vie. En nourrissant votre corps de manière respectueuse et adaptée à votre train de vie (sportif, sédentaire, femme, homme, jeune, moins jeune, …) vous accèderez à un confort de vie, primordial et irremplaçable. Ne pensez pas trouver cet équilibre corps/confort ailleurs que dans cet indispensable que constitue l’alimentation.

    Aussi, ne passez pas à côté de ce corps qui sera unique et dont le bien-être ne dépend que de vous, de votre comportement envers lui au quotidien. Acceptez de devoir être plus exigent en matière de qualité, de choix des aliments, de quantités et plus à l’écoute pour mieux le comprendre et donc mieux l’entretenir.
    Enfin bien sûr, si vous trouvez cela absurde et trop compliqué à mettre en place au quotidien, si vous maintenez le faite que l’alimentation n’est pas la base de la santé, sachez qu’un jour où l’autre votre corps vous le fera comprendre et vous rendra la pareille. Nos excès et nos manques de bienveillance envers lui nous rattrape un jour ou l’autre ….! J’en sais malheureusement quelque chose ツ 

    Maux, troubles de santé et alimentation chaotique

    Il se peut bien entendu que certaines maladies ou dysfonctionnements surviennent non pas à cause de l’alimentation, mais par hérédité ou par accident par exemple. Je ne contredis pas toutes ces réalités. Mais il faut aussi admettre et comprendre que pour beaucoup d’autres troubles, nous tombons malades à cause d’une mauvaise hygiène de vie qui encrasse notre corps, qui le rend vulnérable et donc plus exposé à toutes sortes de maladies.
    Manger des aliments tout sauf naturels, très riches en sucre, graisses, sel, ou autre et peu intéressants nutritionnellement, se goinfrer ou sauter des repas, boire de l’alcool trop régulièrement et en quantités irraisonnable, … tout cela favorise le vieillissement du corps et son incapacité à nous faire vivre au mieux.
    Nous ne sommes physiquement pas faits pour vivre et fonctionner avec du mauvais carburant. Tout comme une voiture refuserait de rouler à la longue si on lui donnait de l’essence diluée ou de très mauvaise qualité. Il en est de même pour nous et notre corps.

    -Je suis malade ?
    -Hop un comprimé, un traitement et puis ça passera.
    -Ce que mon corps veut me dire ?
    -Je n’en sais rien, je suis malade c’est tout.
    Ce corps vous donne tout : de l’énergie, un physique, des capacités, la possibilité de marcher, de voir, d’écouter. Il vous donne la chance d’affronter le mauvais temps, de supporter la chaleur, d’être beau, de danser, d’aimer, de voyager, de réaliser vos rêves peut être aussi. Alors pourquoi ne se donnerait-on pas la peine de lui rendre ce cadeau là, de le chérir en lui donnant ce dont il a besoin ?

    A force de régimes, de mauvaises habitudes alimentaires, de surdoses, de feignantises quand il s’agit de cuisiner, de négligence en terme de qualité … vous saccagez votre corps sans qu’il n’ai besoin de subir la maladie. C’est vous qui le tuez et qui lui faites du mal, pas les maladies! Et c’est ainsi qu’il perd les pédales ….
    Et ne vous méprenez pas, les troubles de santé peuvent être et rester « invisibles » très longtemps. Les conséquences d’une alimentation anarchique ou simplement irréfléchie ne sont pas forcément immédiates, mais cela n’en diminue pas la gravité pour autant. Un colon en mauvais état à cause d’une hygiène alimentaire déplorable peut quelques années plus tard enclencher un cancer, sans prévenir, sans deuxième chance non plus. Vous avez un capital de vie, si vous n’en prenez pas soin malheureusement il n’y aura pas de Joker !
    Soyez à l’écoute des signes de votre corps : maux de ventre répétés, mauvaise digestion, problèmes de peau, tonus inexistant ou faible, fatigue fréquente, reflux, … Cela traduit bien souvent un état de santé qu’il faut surveiller pour ne pas l’aggraver. Ne prenez pas à la légère le faite que votre manière de vivre, de vous nourrir, de prendre soin de votre corps vous maintiendra en bonne santé … ou non.

    La santé c’est avant tout une alimentation correcte. Et les maladies à répétition pour notre génération, c’est la conséquence de ce manque d’intérêt vis à vis du respect de notre corps et de ce qu’on lui offre. Ne prenez pas le risque de perdre cet allié de choc ! 

    Manger mieux pour vivre mieux

    Manger mieux ce n’est pas s’infliger un régime ou une alimentation triste et fade. Car on entend souvent « Je vais essayer de manger mieux, je me mets au régime« . Non, non, moi je vous parle d’équilibre, de qualité, de richesse alimentaire, de plaisirs aussi. On retire donc pour cela tout ce qui porte préjudice à notre organisme, qui nous met en danger ainsi que les régimes qui ont pour unique conséquences de faire le yoyo, d’affamer notre corps et de se sentir frustrés.

    Manger mieux et vivre mieux ne signifient surement pas se nourrir exclusivement de salade et de graines, compter la moindre calorie et se refuser tout petits plaisirs qui pointerait son nez. Et encore moins de suivre un plan alimentaire à la lettre ! Comme si cela représentait la seule et unique bonne façon de d’alimenter. On raisonne bien souvent de cette manière, au fond drastique et irréfléchie, mais en faite il s’agirait plutôt de se demander : « quelle alimentation me conviendrait le mieux pour que je sois en pleine santé et équilibré physiquement ? ».

    Car il n’y a pas une manière de faire, universelle et vraie, il n’y a pas non plus de règles en matière d’alimentation. C’est à chacun de trouver son équilibre selon son corps, son métabolisme, ses activités, ses préférences, … Le tout est, qu’en privilégiant une hygiène alimentaire raisonnée, on réussisse à maintenir notre organisme en pleine forme, en bonne santé. Qu’on sache ce dont NOUS avons besoin pour se sentir bien. Pas le voisin.

    Un aliment peut convenir et réussir à votre compagnon ou votre ami, mais absolument pas à vous! C’est ainsi, il n’est pas nécessaire de justifier cela par une explication ou une vérité. C’est une histoire de cellules, de capital, de sensibilité, de capacité d’assimilation, … et pour savoir ce qui vous convient, pour connaître votre propre fonctionnement il n’y qu’une chose à faire : s’écouter« Amusez » vous à vous observer, à analyser les réactions de votre corps face à tel ou tel aliments, à connaître ses besoins et ses limites. C’est à ce moment là que vous pourrez vraiment manger sereinement, sans vous plier à des règles générales et pas forcément bonnes pour vous.

    Ce qui vous réussi en terme d’alimentation, c’est ce qui ne vous met pas dans une situation d’inconfort tout simplement. Dans un sens comme dans l’autre bien sûr : ne pas se frustrer et s’affamer aussi bien que ne pas s’infliger une alimentation qui fasse mal et qui dérègle notre organisme. On sait tous au fond de nous que tel ou tel aliment ne nous va pas, qu’il soit mal digéré par notre corps, trop riche ou encore mal assimilé pris en telle quantité ou à tel moment. Il ne s’agit pas ici d’interdit, d’allergie ou autre mesure bornée, mais bien de se connaître et donc d’adapter nos repas en fonction. Ce n’est pas parce qu’il est dit que manger des féculents le soir est « mauvais » que vous devez vous obliger d’en manger le midi et non le soir. Si pour vous, il est plus aisé et appréciable de consommer tel ou tel aliments de telle ou telle manière, alors écoutez vous et non les « on dit » parfois peu fondés et irrationnels. Voire souvent …

    Idem, ne vous forcez pas à faire comme ceci ou comme cela pour faire plaisir aux autres! Combien de fois je me suis vue me resservir ou accepter un aliments que je ne digérais pas, juste pour faire plaisir aux gens qui recevaient? Beaucoup trop souvent et à chaque fois, c’était source de douleurs d’estomac, de dérèglement digestif, de reflux,…. l’enfer ! Aujourd’hui, parce que je me connais par coeur et que je me respecte, je suis capable de dire « non merci » et parfois il faut le dire de me priver pour éviter de le regretter par la suite. Je le sais, j’ai l’estomac fragile depuis mon anorexie, et même s’il guérit petit à petit il me faut encore être vigilante pour ne pas souffrir après chaque repas. Tout comme il m’arrive de dire oui à quelque chose « qu’il ne faudrait pas manger » pour être comme ceci ou comme cela, juste parce que j’en ai envie et que je peux me le permettre. On parle de ce verrre de rosé que j’ai bu le week-end dernier, moi la femme enceinte ? 
    Je me connais, j’adapte mon alimentation et je vis donc mieux et sans troubles de santé !

    Ce qui est primordial est que vous respectiez les sensations et messages que vous envoie votre corps, seules vrais indicateurs de votre état de santé. Prenez le temps durant quelques semaines, de faire le point sur ce que vous faites, peut-être par automatisme, mais qui ne vous ressemble pas, qui ne vous va pas. Ecoutez-vous pour ensuite mettre en place une alimentation saine et compatible avec votre rythme de vie et votre corps. Il est évident qu’une femme  très sportive de 25 ans n’aura pas les mêmes habitudes alimentaires qu’une femme de 35 ans sédentaires. Et pourtant l’une comme l’autre peuvent avoir des alimentations très correctes et qui leur conviennent parfaitement. A chacun son « manger mieux » 😉

    Le but n’étant pas, vous le comprendrez ici, de se poser un milliard de questions et de se torturer l’esprit pour savoir ce que manger mieux signifie. Cela doit venir de vous et vous rendre heureux.

    Une alimentation qui fait du bien intérieurement

    Vous remarquerez aussi que souvent, les personnes qui ont une hygiène de vie stable et ordonnée, sont des personnes très équilibrées mentalement et intérieurement. Comme à l’inverse, une personne qui présente de gros troubles de l’alimentation présentera une certaine fragilité, une instabilité émotionnelle. Il ne s’agit pas de juger ou de critiquer mais de réaliser combien l’alimentation est source de bien-être mental lorsqu’elle est équilibrée et naturelle. Elle est le reflet de ce qui se passe dans votre tête, et nous le remarquons au quotidien. Un stress, un chagrin, une déception et hop c’est le bazar dans l’assiette. En revanche quand vous vous sentez bien et que vous êtes heureux, vous aurez tendance à manger plus sainement et sans quelconque excès.

    C’est d’ailleurs une des choses qui me motive le plus dans mon alimentation : savoir qu’au bout de cette démarche il y a la stabilité et l’apaisement. Mais vous aussi vous l’avez peut-être déjà remarqué ? N’êtes vous pas bien mieux lorsque vous vous sentez bien dans votre assiette, que vous n’abusez de rien, que vous vous faites plaisir tout en respectant vos besoins ?

    A partir du moment ou vous respectez votre corps dans ses demandes et ses besoins, vous êtes dans une démarche de bien-être mental et du corps. Corps et esprit travaillent ensemble. 
    Ne perdez plus de temps à faire des régimes qui appauvrissent votre esprit et vous jettent dans ce cercle vicieux où l’on se sent si mal. Contentez vous seulement de savoir ce qui vous convient le mieux pour répondre à ses besoins et ses envies.
    Etre bien dans son corps et dans sa têt n’est pas donné à tout le monde, d’ailleurs c’est bien perceptible autour de nous, nul besoin d’aller dans des hôpitaux pour le constater. Mais vous, faites en sortes de faire la paix avec vous même, pour faire la paix avec l’alimentation. Qu’elle soit ainsi vécue comme quelque chose de plaisant et de naturel plutôt que d’être subit sans cesse.

    Car si pour certains manger est  plutôt fluide et très instinctif, pour d’autre cela constitue au quotidien un réel casse-tête, une source d’angoisse même.
    Cette attitude face à la nourriture dépend bien souvent de notre histoire, de notre confiance en nous. Notre vie et les évènements qui la composent fondent ce rapport à l’alimentation, qui sera plus ou moins aisé et agréable. Vous comprendrez donc que si vous êtes très méfiant ou peu rassuré à l’idée de manger ou à l’approche des repas, si vous les appréhendez, si vous enchaînez les régimes ou si au contraire vous vous sur-alimentez, c’est d’abord ce qui se passe dans votre coeur et votre tête qu’il faudra comprendre et adoucir.
    Le jour où vous serez apaisé et où vous aurez cette bienveillance et cette sérénités envers l’alimentation, je vous le promets, votre vie sera bien plus douce et agréable.

    Il faut que votre alimentation reflète au mieux un équilibre intérieure et non que vos émotions rythment votre manière de manger.
    A l’inverse également, si vous vous alimentez avec de bons produits, en vous faisant plaisir occasionnellement, en apportant tous les nutriments nécessaire au bon fonctionnement de votre corps alors vous vous sentirez bien et heureux. L’alimentation, lorsqu’elle est raisonnable et variée, constitue une grande source de bien-être mental ! 

    Vous l’aurez compris, une alimentation respectueuse de vos besoins et de votre corps sera certainement source de bien-être mais aussi d’une santé qui tiendra la route. Si vous ne prenez pas soin de votre alimentation, si vous n’en faites pas quelque chose de décomplexée et de raisonnable à la fois, vous serez bien plus exposés aux problèmes de santé à répétition, aux petits désagréments mais surtout vous ne serez pas pleinement satisfait de vous même et d’un corps qui pourrait mieux fonctionner.
    Dès maintenant prenez soin de vous et de ce corps qui vous porte et qui vous protège !

    En espérant ne pas avoir été moralisatrice ni trop longue ! 😉
    Belle journée les Loulous

    Romane ♡

    Partager:

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *