• #Humeur 1 : la paix avant le grand jour

    Après presque deux mois de montagnes russes, d’émotions chamboulantes et de recherche de paix, de calme intérieure, voici la dernière ligne droite. D’ici quelques jours, 3 petites semaines, nous serons enfin tous les 3 réunis et nous formerons une petite famille pour notre plus grand Bonheur.

    Alors je voulais une dernière fois vous parler de ces émotions que je ressens et de cet état s’esprit si paisible qui m’envahit depuis quelques jours. Parler de tout ce positif que je ressens à l’aube du plus grand changement de ma vie. De même que je vous ai ouvert mon coeur concernant mes petits coups de blues des 7ème et 8ème mois, j’avais envie de me confier et de laisser parler mon coeur une fois de plus.

    Profiter des derniers moments 

    C’est quand j’ai réalisé qu’on approchait du fameux J-30 que mon état d’esprit à littéralement changé. Depuis quelques jours déjà les déprimes passagères s’estompaient, remplacées par des moments de paix et de quiétude assez forts. Comme si dans ma tête une petite voix me disait «Maintenant ce n’est que du positif, le Bonheur est tout proche, la rencontre approche, profite! ». Et dans ces moments là, je voulais clairement ne plus penser aux soucis matériels, aux défauts d’organisations, à mes peines et tout ce qui avait pu me rendre irritable ou triste dernièrement.

    Cette envie de profiter pleinement je l’ai comprise et mise en application car je me connais parfaitement : je suis du genre à anticiper, angoisser, et une fois l’évènement ou le moment passé je regarde en arrière en me disant « J’aurais dû être plus sereine et profiter ».
    Mais cette fois-ci, pour la naissance de mon tout premier enfant, je ne m’autorise pas quelques regrets que ce soit! Ce n’est pas envisageable et je veux pouvoir dans quelques semaines, dans quelques mois porter un regard positif et garder de bons souvenirs de cette grossesse. Me dire que même si tout n’a pas été toujours simple à gérer émotionnellement, je l’ai vécu pleinement et sans vouloir avancer le temps.

    Ne pas vouloir avancer le temps est la plus grosse « difficulté » de cette fin de grossesse. Tous les jours je reçois une petite dizaine de messages de personnes me demandant si je ne suis pas trop pressée ou impatiente, si je n’en ai pas trop marre d’attendre le terme, si le temps n’est pas trop long, … Alors il y a quelques semaines encore, j’aurais répondu : « Si j’en ai marre vivement la fin». Aujourd’hui plus du tout ! Mon état d’esprit a complètement changé et j’en suis la première surprise!
    Oui on a  hâte de savoir quel degré de Bonheur, d’émotion, cela fait d’avoir son bébé dans nos bras, tout contre nous pour de bon. Mais à côté de ça une grossesse c’est tellement magique, privilégiée, tellement incroyable aussi que je veux pouvoir profiter de chaque jour qu’il me reste et la vivre jusqu’à la fin en étant heureuse et apaisée.

    Etre impatiente se comprend et parfois la fin peu s’avérer très inconfortable (de ce coté là j’ai la chance de ne pas en souffrir), mais vraiment ne vous perdez pas dans un flot de sentiments péjoratifs et étouffants. Cela n’avancera pas les jours, ne remontera pas votre moral et surtout vous passez à côté de derniers moments de fusion unique et hors du temps. 

    Faire la paix et se préparer 

    Dès l’instant où j’ai réalisé tout cela, mon esprit c’est vraiment apaisé, et en quelques jours je me suis retrouvée toute calme, souriante et surtout très heureuse de vivre tout ce Bonheur.
    Au lieu de ruminer devant les journées parfois un peu longues, j’ai décidé de m’autoriser des moments rien qu’à moi, qui me fassent du bien et qui puissent surtout me requinquer avant le grand jour. Chaque fois que je sentais un petit stress monter ou un coup de mou venir, je me posais et je regardais ce ventre plein de vie pour réaliser que rien n’était plus important que de me sentir bien à ce moment là. C’est important que nos petits bouts ressentent une Maman apaisée et heureuse.
    La fin de la grossesse est pour moi une dernière occasion de faire le point avec mes émotions, avec ce que je suis devenue et ce qui a changé en moi. car oui tant de choses ont changé en 9 mois c’est inimaginable.
    J’essaie aussi d’imaginer, d’envisager les moments plus ou moins rudes qui vont arriver avec la fatigue, les début en tant que parents, les remarques de l’entourages, les stress face à notre bébé si fragile, … Et je me dis que oui je vais être forte, faire de mon mieux et que rien ne viendra entacher notre Bonheur. Je fais une sorte d’auto-coachong finalement !
    Bien sûr, je le sais, on n’est jamais vraiment prêts et on n’imagine pas ce qu’u bébé représente comme charge émotionnelle, mais comme pour tout : si l’on part avec un mental de guerrier et avec du positif en masse alors tout est plus facile.

    A toutes les mamans qui, certainement avec une bonne intention, me redisent combien ça va être dur, fatiguant et compliqué, je préfère le redire : j’en suis consciente mais je pars plus que motivée et sans stress. Je pense que chacune gère différemment la fatigue et les émotions, alors par pitié cessez de venir décourager les futures mamans ! 

    Je réalise ou non ? 

    Aussi moi qui depuis le début étais comme sur un  nuage, sans trop réaliser ce qui nous arrive avec mon mari, j’ai commencé à avoir comme des petits « chocs » par moments. C’est très surprenant, mais comme si finalement je réalisais très nettement le temps de quelques secondes! « Non ce n’est pas un rêve ni un jeu, un vrai bébé se cache la dedans, nous allons vraiment à notre tour devenir parents ». BAM ! 
    Et je peux vous le dire, « choc » est vraiment le mot, car dans ces courts instants on se prend un flot d’émotions en pleine tronche. Cela ne dure pas longtemps, on revient vite à notre petit quotidien et nos activités, mais c’est si fort que je me demande bien à quoi va ressembler ce fameux jour de la naissance… on risque de se prendre une vague d’émotions !! Avec Doudou on s’est beaucoup posés, au calme, et on se disait « Tu te rends comptes toi ou pas ? ». On était ébahi devant le faite d’être si sereins … devenir parents ne se joue finalement qu’au moment T de l’accouchement. Avant c’est encore si irréel ….!

    Sérénité avant tout 

    Faire la calme dans son coeur et dans sa tête c’est finalement le meilleur des moyen d’avancer sereinement vers la fin, tout du moins pour ma part. Ne pas vouloir tout contrôler et anticiper tout ce qui va se passer, laisser faire le corps, notre bébé et la nature avant tout. C’est vrai la fin est longue, on voudrait déjà être réunis tous les 3, mais c’est si important de savourer ces derniers instants.
    Si la nature a voulu que la grossesse dure 9 mois c’est que ce dernier mois, aussi bourré d’impatience et de fatigue soit-il, est primordial et essentiel pour se préparer.
    Certaines Mamans n’ont pas la chance et le privilège d’aller jusqu’au bout, de se sentir en sécurité au moment de l’accouchement, de se sentir bien jusqu’à la fin. J’ai la grande chance de finir très agréablement ma grossesse, alors pour cette raison je souhaite profiter entièrement de chaque jour supplémentaire que cette grossesse me donne de vivre. Ne plus être pressée et impatiente mais accompagner mon bébé dans ces derniers jours au creux de moi. Lui offrir la chance de finir son chemin tranquillement, sans brusquer les choses. Chaque jour apporte sa dose d’émotions, chaque émotion a son intérêt, pour Moi et pour mon Bébé.

    Les peurs s’estompent

    Et les peurs de l‘accouchement et du retour à la maison dans tout ça ? A vrai dire elles ont du partir en vacances et très loin !
    J’ai la chance de ne pas du tout être angoissée par l’accouchement, alors j’attends juste de voir ce que les douleurs représentent, si je vais bien vivre cette étape qu’est la naissance, si je serai fière ou non de moi. Mais comme pour la fatigue et la gestion du bébé, je me suis vraiment mise en tête que tout se passera bien et je pars donc avec un mental carrément positif. Peut-être que je me trompe, peut-être que je vais beaucoup souffrir et déchanter, qui sait! 
    Mais je préfère me dire que tout se passera bien et que j’accompagnerai mon bébé vers la sortie au mieux. Le reste ne m’appartient pas, dieu seul sait ! Alors au diable les peurs, et place à la motivation et au bon état d’esprit ! Et si mon projet d’accoucher naturellement et sans péridurale ne marche pas, ce n’est pas grave, le plus important est que notre bébé naisse en bonne santé.

    La peur n’évite pas le danger, la peur ne prépare pas à la douleur. 
    En revanche un mental bien fondé et un coeur en paix sont les meilleures moyens d’affronter ses peurs ! 

    Le bonheur qui éclate 

    Et puis mon humeur du moment, il faut que je vous en parle, c’est aussi des crises de fous rire le soir avec mon mari. Plus d’une fois je me suis retrouvée tout contre lui, à parler de tout et de rien en blaguant, et du coup d’un seul un fou rire ! Je en saurais dire si cela provient des hormones ou juste de mon sentiment de Bonheur actuel, mais alors qu’est-ce que cela fait du bien de se lâcher ! Bon j’avoue que j’ai faillit me faire Pipi dessus et que j’ai bien cru que ces fous-rire allaient provoquer mon accouchement, mais j’adore cette ambiance qu’il y a entre nous ces derniers jours ! On décompresse, on ne se pose plus de question, on ne se prend plus la tête. On profite juste.

    Tout ce petit récit de ce qu’il se passe en moi pour vous redire combien il est important que vous arriviez apaisé et épanoui au terme de votre grossesse. Il y a des maux, il y a des inconforts, des stress et des ras le bol, mais le plus important est bien que vous puissiez prendre du recul et réaliser combien ce passage de vie est unique. 

    Je peux le dire, je suis une (future) Maman heureuse et prête.
    Aujourd’hui tout ce qui a pu être difficile à vivre et tout ce dur travail qu’il y a eu à faire pour me sentir mieux dans ma situation sont derrières et je n’en garde que le positif, les bénéfices. Ils seront là pour m’aider le jour J 

    Mon bébé, tu peux venir quand tu le souhaites à présent. Papa et Maman sont enfin prêts à vivre ce chamboulement, ce changement de vie !
    On t’attend dans le calme, l’excitation et la joie de te rencontrer bientôt ❀

    ♡♡♡

    Partager:

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *