• #Humeur 2 : rêver pour vivre

    J’en ai des rêves, par dizaines et par centaines même, plus ou moins plausibles, plus ou moins réalisables, mais ils sont bien là, au cœur de mes pensées et de mon quotidien.
    Aujourd’hui, demain ou dans 10 ans, quelque soit le temps que cela prendra, je m’accroche à eux dans l’espoir qu’un jours ils deviennent réalité.

    Ce que je souhaiterais partager avec vous aujourd’hui, c’est l’importance que nos rêves ont dans nos vies, et surtout l’impact et toute la motivation qu’ils nous apportent au quotidien.
    Sans eux, on resterait figé dans un présent qui ne nous correspond pas toujours, qui ne nous rend pas heureux.

     

    Le rêve c’est la première étape pour se rapprocher du meilleur de nous-même.

     

    D’où viennent nos rêves
    On ne choisit pas d’où l’on vient, dans quelle famille on naît, dans quel coin du Monde on grandit, ni l’éducation qui nous ai donnée. On peut parfois en être très satisfait et se laisser porter par le cours des choses, continuer sa route sans se poser tant de questions, passer d’étapes en étapes plutôt facilement et sans regrets ni dilemmes.

    Mais il arrive aussi que l’on se sente moins à l’aise dans la vie et le milieu qui nous ont été donnés. Que ce soit le lieu et le style de vie, les valeurs qui nous ont été transmises, le rang social, la façon de se comporter, les moyens matériels qui nous ont été donnés, ….

    Or, pour être heureux et épanoui, il faut d’abord se réaliser dans une vie qui est nôtre, qui nous appartient entièrement. Il faut exister et vivre PAR soi-même et POUR soi même,
    il n’est donc pas question de subir sa vie si l’on souhaite atteindre le Bonheur.

    Tout ce qui nous a été donné ne nous parle pas toujours, ne nous convient pas forcément alors rêvons et accomplissons nos rêves.

    C’est pour cette dernière raison qu’il est vraiment primordial d’avoir des rêves plein la tête.
    Ils viennent nourrir nos projets, nous aider à voir plus loin et surtout il viennent nous motiver au quotidien pour atteindre ce Bonheur que nous cherchons tous.

    Attention cependant à ne pas confondre : la vie est faite pour être vécue au jour le jour, il faut profiter de linstant présent avant tout. Mais il est également important de ne pas rester figé et frustré dans une situation qui ne nous conviendrait pas et nous rendrait malheureux, incomplet, insatisfait. Les rêves sont donc là, non pas pour fuir le présent et anticiper le passé, mais pour nous pousser à atteindre quelque chose de mieux pour nous, un avenir qui soit source de bonheur.
    Pour ce faire le rêve se doit d’être constructif, nous aider à avancer pas à pas vers le meilleur de nous-même.

    Rêver c’est imaginer le Bonheur à porté de main
    Avoir des rêves c’est donc oser se projeter dans un lendemain que l’on choisit pour soi, que l’on veut et c’est renoncer à une vie qui en nous satisfasse pas totalement.
    Réalisable à court ou long terme, le rêve est là pour nous dire que le Bonheur est à portée de main, envisageable dans l’avenir.
    « Mon rêve est de traverser les Etats-Unis en 4×4 avec pour unique bagage un sac à dos et un appareil photo ! ». On s’autorise par le rêve à vivre quelque chose de bon, qui nous rende heureux, on décide ainsi d’intégrer le bonheur à notre avenir.
    Alors, quoi de plus naturel et bienfaisant que de rêver ?

    Parfois, être heureux ce n’est pas vivre le Bonheur à l’instant présent, mais le savoir tout proche. On peut très bien se sentir bien dans notre vie sans pour autant avoir déjà réuni tout ce qui pourrait composer notre Bonheur.
    Si aujourd’hui ma vie est encore un petit peu bancale et que je n’en suis pas totalement satisfaite, je peux pour autant me sentir heureuse, car j’ai des rêves en tête qui eux me comblent et me font espérer de belles choses pour demain. Etre heureux ce n’est donc pas tout avoir tout de suite, on peut le trouver dans l’attente et la réalisation de rêves. 

    Avoir de « bons rêves » pour ne pas se rendre malheureux
    Afin de ne pas se lancer à corps perdu dans le rêve d’une vie, d’une situation ou d’une acquisition qui ne serait pas faite pour nous, il est néanmoins essentiel de se connaître à 100% et de savoir ce qui est bon (ou non) pour nous.
    Sans cela, vos rêves et projets pourraient s’avérer totalement illusoires et impersonnels. Vous risqueriez d’être finalement « à côté de la plaque » et très déçus …
    Au delà de ça, avoir des rêves qui ne soient pas les nôtres, qui soient utopiques, entraine forcément un conflit intérieur : celui de ne pas disposer des bons « outils » pour les atteindre! Donc vous serez malheureux(se) face à un désir que vous ne pourrez pas satisfaire. Pas le top du tout n’est-ce-pas!

    Un personne = potentiel/aspiration de vie = rêves adaptés
    = bonnes clefs en main pour les atteindre

    Alors, il est un peu péjoratif et rabat-joie de vous dire que certains rêves ne sont pas « bons », qu’ils soient irréalisables, mais en revanche il est vrai que chaque rêve est propre à une personne, et d’autant plus les moyens de l’atteindre. Tout le monde ne peut pas avoir les mêmes ambitions, les mêmes objectifs, les mêmes aspirations de vie.
    De même que chacun est plus ou moins capable de réaliser tel ou tel rêve, nous avons tous des clefs en main différentes pour les mener à terme. Pour Paul, rêver d’habiter en Chine pourra paraître très accessible, simple et réalisable, il a tout en main et se sent capable de réaliser son rêve. Tandis que pour Pierre, son meilleur ami, cela semblera inintéressant ou impossible à concrétiser, trop de peurs, d’obstacles et surtout aucune envie de vivre cela. 

    D’où l’importance de se connaître en profondeur et en vérité, afin de savoir exactement qui nous sommes, ce qui est bon et bienfaisant pour nous et les rêves qui nous correspondent rendront heureux(se).

    Avant de vouloir faire de vos rêves un objectif de vie, prenez le temps de découvrir qui vous êtes et ce pour quoi vous êtes faits. C’est primordial dans tout chemin de vie, quel qu’il soit !


    Un rêve, une appartenance très spéciale 

    Les rêves sont quelques chose de très intime et de personnel. Personne ne peut les juger , ils vous appartiennent et ne regardent que vous.
    Aussi nos manière de fonder nos rêves et de les réaliser diffèrent beaucoup d’une personne à une autre, il n’est donc pas question de se comparer à notre voisin ! Surtout pas !
    Car certains rêveront de choses toutes simples car le « gros » de leur vie leur convient déjà. Ces personnes là en général sont satisfaites très rapidement et changent régulièrement d’objectifs, de rêve. Elle ont tendance à agacer, alors qu’elles gravissent juste les échelons du Bonheur petit à petit. Leur rêves ne sont pas le moteur de leur vie mais étant très accessibles, ils leur permettent de rester assez constants dans leur Bonheur.

    Mais peut-être que vous, vous rêvez de tout changer ou établir dans votre vie (maison, famille, boulot, style, train, de vie, …) et cela prendra certainement beaucoup plus de temps. Ces rêves sont des rêves moteurs, une façon de fonctionner plus ambitieuse, plus large et donc aussi plus risquée. Mais cette façon de faire apportera adrénaline et motivation au quotidien, essentiels pour avancer et se dépasser.
    En fonctionnant de cette manière, il est certain qu’on a plus de chance d’être déçu ou insatisfait, mais le besoin et l’envie de réaliser ces grands rêves dépassent la peur d’échouer. Le Bonheur dépasse la peur. 

    Ce que je voudrais vous dire par là, c’est que quels que soient vos rêves, ils ne doivent pas être un frein, une source de déception ou de malheur. Jamais !
    Car ils sont là pour vous porter au quotidien, vous donner des ailes
    et vous montrer que votre vie n’est pas figée à l’instant présent.

    Vos rêves doivent être ce « plus » que vous avez en vous et juste pour vous. Ce « plus » qui vous aide à vous lever le matin en gardant espoir, à vous motiver la journée face aux difficultés, à vous relever lorsque vous n’y croyez plus car eux sont encore intacts, à vous endormir le soir en pensant à tout ce bon qui vous attend, …Ils sont ce trésor que vous ne devez pas abandonner.


    Moi aussi j’ai tout plein de rêves !

    Je suis une grande rêveuse, quelqu’un qui a toujours rêvé d’une vie différente de celle qui m’a été donnée. Alors non je ne me morfonds pas, j’ai toujours eu de quoi manger et un toit pour dormir, mais en revanche j’ai souffert de ne jamais avoir voyagé, de ne pas avoir connu l’aisance et la possibilité d’acquérir ce que j’aimais et désirais, j’ai très souvent trouvé ma vie morose et triste, je n’ai pas aimé tout ce qui m’a été inculqué et l’état d’esprit de mon entourage ni l’ambiance environnante de ma vie jusqu’il y a quelques mois voire années.

    Tout cela, toutes ces peines et désillusions, aujourd’hui je le laisse au passé et depuis quelques temps maintenant, je construis mon avenir. Je le construis à l’aide de mes projets, de mes envies, de mes aspirations. L’instant présent pour moi c’est chaque jour la réalisation de mes rêves, petits et grands et j’essaie de m’y tenir, de ne pas baisser les bras.

    Il m’a fallut parfois recadrer certains de mes rêves qui n’étaient finalement pas pour moi, revoir leur réalisation à plus tard, les adapter à nos situations avec mon mari, … Mais abandonner jamais, car je sais que je suis capable de m’offrir mes rêves, de les atteindre et qu’un jour je serai encore plus heureuse qu’aujourd’hui. Et ce parce que je me serai donné les moyens d’y arriver, parce que mes rêves m’auront portée et motivée.

    Au quotidien je m’autorise un degré « d’évasion » et de rêve qui me permettent de ne pas rester constamment dans le négatif et la déception. Parce que réaliser des rêves ce peut être très long, et parfois on s’essouffle aussi. Mais la force est de savoir que si nos rêves sont les « bons » alors il y aura un grand Bonheur au bout, une récompense, une grande joie. Et c’est je pense ce qui me permet de ne pas flancher, de ne pas me précipiter.

    Aujourd’hui j’ai un travail qui ne me convient pas vraiment, un maison qui est certes agréable mais cher et en location, une région qui ne m’enivre pas, un train de vie encore un petit peu insatisfaisant. Il me manque donc quelques paramètres de vie pour que mon Bonheur soit intégral.
    Mais à côté je le sais, j’ai la force et l’amour de mon couple, notre famille qui s’agrandit, des projets immobiliers, professionnels et de vie qui me permettent de ne pas me focaliser uniquement sur ce qui me rend insatisfaite. Et qui surtout, me donnent envie de rêver une vie encore plus chouette, encore plus enivrante et qui nous rendent heureux! C’est pour cela que je consacre beaucoup de temps à fonder mes rêves et les rendre réalisables. 
    Le principal étant que je ne baisse jamais les bras et que l’amour, le Bonheur et le réussite soient mes seuls moteurs.

    Mon rêve ultime ? Trouver la maison de nos rêves, en faire un havre de paix qui me ressemble, nous ressemble, travailler chaque jour pour une cause qui me corresponde entièrement et continuer à grandir comme je le fais depuis quelques mois, pour rendre heureux ma petite famille, voir les miens heureux. Bon j’ajoute volontiers ce grand désir de voyager au moins une fois ou deux par an. C’est le bonus !  

    Passer du rêve à sa réalisation
    Et puis, qui ne s’est jamais dit : « Pourquoi seulement rêver ? Pourquoi je ne réaliserais pas moi aussi mon rêve ? ». Car il n’y a pas de limites ou de barrières assez solides pour entraver nos rêves, si ce n’est : nous-même.
    Un rêve qui est le reflet de celui ou celle que nous sommes ne peut-être irréalisable. S’il nous appartient alors il est réalisable. Un point c’est tout !
    Le plus gros obstacle à la réalisation d’un rêve est : la peur !
    Parfois on a juste peur de se lancer, de passer de l’imaginaire au réel. Ce qui est tout a fait normal, car rêver c’est agréable et enivrant. Mais réaliser un rêve c’est dur émotionnellement, physiquement et surtout c’est flippant!
    Et ce clivage entre les rêves et leurs réalisations peut parfois nous décevoir, nous faire reculer voire nous rendre malheureux.

    « J’ai ce rêve qui me porte depuis tant d’années, mais je n’arrive pas à passer à l’action, à me donner les chances et les moyens d’y arriver, cela me donne l’impression d’être nul(le) et me rend si triste ».

    Le rêve est la seule chose qui nous est permise de vivre sans payer, sans se justifier, sans rendre de compte ni se limiter. Rêver c’est se permettre de voir les choses en grand, en beau, en mieux pour soi-même.
    Alors ne vous mettez pas de pression ni de Dead line, car la vie apportera son flot de surprises au moment voulu et il s’agit de faire confiance.

    Passer de la peur à la confiance et donc l’étape la plus important. Après il ne dépend que de vous et de votre volonté. Un rêve vraiment désiré devrait à lui-même composer votre motivation. Sinon, si l’envie n’est pas suffisante pour vous faire avancer, ce rêve ne vaut certainement pas le coup d’être réalisé.
    Cette peur est donc indispensable pour que vous fassiez le tri dans vos rêves. Si vous sentez plus d’angoisses et de stress que d’envie et de courage, ce rêve n’est peut-être pas le meilleur pour vous ….

    Enfin c’est à vous de faire en sorte que tout soit possible, n’attendez pas en permanence que tout tombe du ciel. Beaucoup pense que le destin c’est la chance et l’opportunité. Mais non, ou en tous cas très rarement. Le destin, intiment lié à vos rêves et à ce à quoi vous aspirez, c’est ce que VOUS décidez de faire de votre vie et de ces rêves.
    Quelqu’un qui dit « j’ai atteint mon rêve, mon objectif de vie » c’est quelqu’un qui a bataillé, qui a cru en lui et qui a tout donné, tout réuni pour réaliser son rêve. Ce n’est pas toujours évident ni facile, mais c’est ce qui rend le rêve si précieux et exclusif.

     

    Je finirai cet article avec une citation qui m’a beaucoup parlé ces derniers temps, lorsque je ne savais plus si je devais ou non me battre :

    Je vous souhaite à tous de rêver encore et encore, et surtout de ne jamais abandonner vos rêves !
    Sur ce, je m’en vais rêver de ces beaux jours qui m’attendent très prochainement …! 

    Romane ♡

    Partager:

    2 Commentaires

    1. Marion
      27 juillet 2018 / 12 h 24 min

      Bonjour Romane,

      Très bel article. C’est le deuxième que je lis et j’adore !
      Tu résumes très bien les choses : vivre pour soi et avec soi ! Chacun est unique, le bonheur des uns ne fais pas le bonheur des autres.
      Avec mon amoureux, on avait un rêve : rentrer vivre dans notre région d’origine, changer de travaille et de rythme de vie et si possible avant l’entrée à l’école de notre petit garçon. On vivait dans une région magnifique, touristique et avec des jobs en or mais bien trop prenants.. en fait on voulait retrouver notre famille, nos amis. Avoir un rythme plus doux pour profiter de notre petit garçon parce que le bonheur il est avec les gens qu’on aime. Beaucoup ont été très surpris de notre rêve mais on s’y est accroché pendant 2 ans! Chose faite en 2018 !
      J’ai d’abord trouvé l’emploi de mes rêves dans ma ville de cœur et ensuite on s’est dit « on fonce c’est maintenant ou jamais ». Les choses se sont enchaînées à la vitesse de l’éclair mais à chaque problème (matériel, financier, garde d’enfant,etc) sa solution ! Mon amoureux a eu le luxe de refuser une mutation et de choisir entre plusieurs jobs.. certains ont dit qu’il a eu beaucoup de chances…moi je réponds que c’est son travail qui a payé ! 10 ans à bosser comme un dingue, à se faire une expérience et CV de rêve..ça lui a permis de trouver un nouvel emploi sans chercher et bien mieux que ce qu’il aurait pu imaginer !
      On a ensuite organisé un déménagement, trouvé une maison en location, cherché une nouvelle nounou pour notre fils… Ça été intense en émotions parfois on s’est demandé si on était pas dingue de tout claquer avec un enfant en bas âge mais on a fait le bon choix. C’était notre rêve, on l’a réalisé, on a scotché plus d’une personne mais on est heureux. Il nous reste notre appartement qui n’est pas vendu, du coup on cherche une autre solution pour pouvoir enfin acheter la maison de nos rêves.
      Aujourd’hui, on est revenu chez nous près de nos amis de notre famille. On a trouvé des emplois qui nous épanouissent et à la rentrée je suis cette maman fière qui pourra emmener et venir rechercher son fils à l’école…
      Toujours croire en la vie, en ses rêves et vivre pour soi !

      • admin
        Auteur
        2 août 2018 / 12 h 10 min

        Merci Marion pour ton beau témoignage, cela me conforte dans le faite que les rêves sont toujours accessibles lorsqu’ils nous correspondent vraiment.
        Vos prises de risques sont belles et me donnent aussi envie de tout donner, de tout essayer pour atteindre l’épanouissement plus total!
        Encore merci Marion

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *