• Grossesse, prise de poids et changements corporels

    Test Positif. Ce jour merveilleux où vous apprenez que vous êtes enceinte, où vous apprenez que dans quelques mois vous donnerez la vie. Quel Bonheur !
    Une si belle nouvelle bien souvent remplie d’émotions tellement fortes et de sentiments mélangés entre joie, excitation et bonheur. Un vrai tourbillon de positivité !

    Puis, rapidement, arrivent d’autres pensées, d’autres questionnements ou petits tracas dont nous parlerons ici aujourd’hui. Tous ces doutes et questionnements qui concernent la prise poids, inévitable et trop souvent mal vécue, ainsi que de tous ces changements corporels qui nous angoissent avant même qu’ils n’aient pu faire quelconque dégât !

    Car être enceinte représente également la peur de voir son corps changer, se modifier voire même subir la grossesse. Combien de kilos, à quel rythme, mon corps va-t-il se déformer et s’abimer, comment et de quelle manière appréhender tous ces changements, faire du sport ou non, …?

    N-B : J’en parlerai comme toujours en toute transparence et avec l’unique expérience que j’ai eu de la maternité et donc de la grossesse. Je ne suis pas une généralité, loin de là, mais je souhaite vraiment vous apporter tout ce que j’ai pu expérimenter et découvrir tous au long de ces 9 derniers mois. 
    Pas de solutions miracle ici ou de conseils avisés, je veux juste transmettre des pensées bienveillante 😉

    La prise de poids
    Ahhh cette fameuse prise de poids qui nous fait si peur !
    Lorsque nous tombons enceinte pour la toute première fois, on se demande souvent :
    « Combien de kilos ai-je le droit de prendre ? Et à quel rythme ? ».
    Personnellement cela faisait partie des questions que j’ai posées à ma sage-femme lors du tout premier RDV. Et j’ai eu l’immense chance d’être suivie par une professionnelle très bienveillante, détachée de tous jugements ou de toutes règles trop strictes et complexantes. Il n’y a pas eu de pression de sa part, elle m’a entièrement fait confiance sur la prise de poids avec un regard très juste et mesuré à chaque suivi.

    Et je poursuivrais dans son état d’esprit en vous disant également que chaque femme est unique, avec son métabolisme, son corps, son passé et surtout sa manière de vivre, de se nourrir et de prendre plus ou moins soin de soi.
    Il n’y a donc pas de norme universelle à respecter en terme de prise de 
    poids et encore moins de modèle à suivre. Nous sommes bien trop différentes d’une femme à une autre.
    Aussi donc ne comparez pas votre grossesse avec celle de votre BFF ou de quiconque ! Car vos manières de vivre et d’aborder émotionnellement la grossesse ne sont pas les mêmes, et cela se ressentira donc également dans l’assiette. Faites vous confiance et écoutez vos propres ressentis, vos besoins. C’est eux qui feront que votre prise de poids se fera sereinement.

    On dit généralement qu’une grossesse « normale » engendre une prise de poids entre 8 et 12 kilos.
    Vrai et faux ! 
    Une fois de plus il n’y a pas de normes. C’est une fourchette qui est finalement très très générale et qui bien souvent nous complexe …. Surtout quand on la dépasse !
    Fiez-vous uniquement à vos ressentis, écoutez vos besoins et votre corps et pesez vous occasionnellement (sauf suivi stricte bien sur!).

    Car la prise de poids, finalement c’est vous qui allez la doser. Aussi compliqué que cela puisse paraître au départ, votre meilleur curseur, votre meilleure balance sera vous-même. Comme dans la « vraie vie », c’est à dire en dehors de la grossesse, vous devrez être en mesure de savoir si vous vous alimentez convenablement ou bien si vous vous laissez aller un peu trop.
    Même enceinte, même avec un gros bidou, vous sentirez si vous vous êtes un peu trop lâchée sur les éclairs au chocolat du dimanche ou bien si vous avez été raisonnable, cela ne change pas !
    Respectez ce corps qui porte la vie, ses émotions, ses besoin enferme d’alimentation et ne vous considérez pas comme quelqu’un de MALADE !

    Mais aussi, ne culpabilisez pas si vous vous voyez craquer plus facilement ou consommer des produits qu’habituellement vous ne mangez pas. La grossesse c’est aussi un chamboulement hormonal et des émotions très fortes qui parfois nous amènent à nous soulager (les nausées notamment !) et à manger, à certaines périodes, plus sucré ou plus gras. Le tout est vraiment de rester raisonnable, mais si vous ressentez le besoin de manger ce foutu beignet au nutella de temps en temps, parce que vous en ressentez le besoin puissance 1000, alors gardez cela comme plaisir de grossesse et vous vous reprendrez une fois ce shoot d’hormones passé ツ Surtout pas de trop grande frustration !

    Le comportement alimentaire qui sera le bon, sera celui où vous vous sentez bien, où vous sentez que vous n’êtes ni dans l’excès (abusif ou restrictif) ni dans la frustration ou la prise de tête

    Alors je suis d’accord, cela ne vous avance pas vraiment sur « quelle prise de poids viser », mais le plus important, c’est que vous vous comportiez tout simplement comme si vous souhaitiez juste prendre soin de vous. Que vous preniez 7, 9, 12 ou 17 kilos l’essentiel est de le faire en étant en accord avec vous-même et apaisée dans cette prise de poids.
    Je connais une femme qui a pris 7 kilos tout juste et qui se sentait très mal enceinte et à l’inverse une qui a pris 17 kilos et qui n’a jamais été aussi épanouie! 

    Ne pensez pas « manger pour deux » et « foutue pour foutue », ni « faire attention pour ne prendre que le minimum ».
    De toutes manières, il est inévitable de prendre du poids, alors ne cherchez pas à limitez cette courbe et à vous restreindre. Cherchez plutôt à donner le meilleur à votre corps pour qu’il ne manque de rien et à accepter de voir l’aiguille de la balance monter. 

    Au début j’ai paniqué en voyant les kilos s’installer si vite. 4 kilos dès le premier trimestre !
    Je me suis vue finir à +20.
    Mais mon alimentation était pourtant très raisonnable, alors j’ai décidé de laisser faire, de ne plus me peser et d’accepeter avant tout cette étape de vie où l’on ne contrôle pas tout. 

    La grossesse c’est aussi un temps pour lâcher prise et arrêter de se prendre la tête. Et bien souvent, les femmes, qui de base sont trop exigeantes, perçoivent cette période de vie comme une période où elles apprennent a relâcher la pression et à ne plus se focaliser autant sur leur corps et cette perfection qu’elles souhaitent incarner.
    La grossesse est un vraie leçon de lâcher prise ! A plusieurs point de vue d’ailleurs. 

    Je fais moi-même partie de cette catégorie de femmes trop exigeante de base.
    La grossesse m’a appris à ne plus penser l’alimentation comme un challenge ou un objectif, mais plutôt comme un indispensable pour rester en forme, se sentir bien et se faire plaisir aussi. J’avais déjà bien évolué depuis ma maladie, mais ces 9 mois ont vraiment poursuivi ce travail de détachement.
    J’ai appris à ne plus être focalisée sur mon assiette, à doser équitablement et raisonnablement mes rations et le choix de mes aliments et surtout, malgré l’arrêt total du sport à continuer de me faire plaisir. Et le résultat est que ma prise de poids s’est faite très régulièrement et sans que je n’en souffre.

    Aussi, pour finir avec la prise de poids, certaines pourront penser que pour n’avoir pris « que » 8 kilos je n’ai pas vraiment de recul sur la prise de poids ni mon mot à dire, que je suis avantagée morphologiquement ou que j’ai un secret, une astuce …. Mais non ! 
    Je vous le dis en toute transparence, mise à part un équilibre que j’ai trouvé entre plaisirs et quotidien alimentaire, rien d’autre n’a joué et même si ce ne sont « que » 8 kilos, cela reste un changement corporel important et n’epargne pas les émotions liées à la prise de poids
    Alors voici mes uniques conseils et vrais «secrets » :
    -Laissez faire la nature, elle est très bien faite et vous ne pourrez pas la contrôler quoi qu’il arrive. 
    -Continuez de vivre comme si vous ne cherchiez qu’à prendre soin de votre alimentation et de votre corps.
    -Ne confondez pas grossesse et « tout est permis », c’est à ce moment là que les kilos s’emballeront sur la balance. Vous devez aussi vous respecter!
    -Lâcher prise ! Faites vous plaisir mais raisonnablement et ne vous frustrez pas continuellement. 3 kilos à perdre après grossesse ce n’est pas infaisable 😉


    Les changements corporels et notre regard sur eux
    Pendant la grossesse, et surtout pour une première, nous n’avons pas d’autre éventualité que de voir notre corps changer. C’est inévitable et surtout essentiel pour faire ce passage si symbolique de notre corps de jeune fille à celui de maman, de future maman. Nous ne pouvons pas rester bloquées dans un corps «d’enfant » et donner la vie, c’est incompatible.

    Alors nous devons accepter de voir, pour certaines, la peau se modifier, telle ou telle partie du corps grossir, nos hanches s’élargir, de la cellulite faire face, …. c’est la nature et nous ne pouvons pas aller à son encontre, il faut lui faire confiance avant tout.
    Pas mal de futures maman m’ont écrit en me disant combien elles étaient paniquées et déroutées devant les petits « dégâts » que laissait une grossesse sur leur corps. Je suis la première à les avoir redoutés, mais le plus important est, une fois de plus, d’accepter de ne pas contrôler et de voir apparaître ces « marques de vie » sur nous.

    Vous ne serez peut-être pas toutes d’accord avec moi sur ce point, c’est vraiment ma manière de penser. 
    Tout contrôler, tout maitriser, vouloir que tout soit parfait c’est idéaliste, c’est contraire à la grossesse et cette étape de vie nous montre combien nous devons lâcher et ne faire qu’accepter ! Complexe mais véridique !

    Certaines auront de la cellulite, d’autres de vergetures, d’autres prendront 1 ou 2 tailles de hanches, d’autres encore feront de la rétention d’eau, et puis il y en aura qui seront épargnées de tout cela…

    Alors ce qu’on peut faire c’est, dans la limite du possible, prévenir ces maux pour limiter leur apparition ou leur ampleur. Prenez soin de vous pendant cette période ou le corps  change tant, apprenez à le regarder d’une manière bienveillante. Il porte la vie c’est costaud quand même non ?
    Alors il a le droit de montrer des signes de fatigue, de faiblesse, de vulnérabilité aussi. Le tout est de l’accompagner dans cette étape de votre vie, comme un compagnon.

    Pour ma part je n’ai qu’eu à traiter la cellulite, qui aussitôt que j’ai accouché a disparu d’ailleurs … étrange !
    J’ai chaque jour, depuis le 6ème mois de grossesse, passé une ventouse spéciale sur les zones qui en contenaient et je me suis mieux hydratée/gommée la peau aussi, pour m’aider à accepter les petites zones ou je me sentais moins confortable. Petites choses toutes simples mais qui m’ont vraiment aidée à me sentir mieux.

    Pour les autres changements corporels je ne pourrais pas vraiment vous conseiller sur des produits ou autres, mais seulement vous redire de prendre soin de vous encore plus qu’à d’autres période de votre vie. C’est primordial pour se sentir bien, pour mieux accepter la grossesse et ne pas en venir à détester son corps.
    Etre bien dans son corps lorsque l’on est enceinte c’est mettre plus encore de chances de son côté pour être une maman apaisée et pour avoir un post-partum plus agréable à vivre. Un corps qui sera délaissé et détesté pendant la grossesse aura de forte chance de vous rendre irritable après la naissance de votre petit bout et donc de vous rendre la vie plus dure.

    Le rapport au corps et la perception de celui-ci durant ces quelques mois peut sembler très futile ou superficiel, mais il est pourtant bien une grosse clef de bien-être psychologique pour la future maman. Notre corps est le seul messager/reflet de cette petite vie qui grandit en nous, tout le monde regarde ce corps qui change, on le juge, l’analyse, le scrute. Alors c’est essentiel pour votre moral et votre bien-être que vous vous y sentiez bien.

    Enfin, n’en voulez pas à votre corps de réagir de telle ou telle manière, il fait ce qu’il peut et ni lui ni vous ne pouvez changer cela. Certes des femmes seront bien plus avantagées et ne marqueront absolument pas. Mais une fois de plus il ne faut pas comparer et plutôt jouer l’acceptation en misant sur des petits gestes au quotidien pour apprendre à apprivoiser ce nouveau corps, peut-être « tatoués » par la grossesse et cette nouvelle vie. Lâchez prise ! 

    Le sport et la grossesse
    A la base je souhaitais faire un article dédié entièrement à ce sujet, mais finalement il aura sa place ici et je vais synthétiser pour aller droit au but.

    En matière de sport et de grossesse, il n’y a pas de règles et à tous ceux qui pensent que l’un et l’autre ne sont pas compatibles, vraiment je souhaiterais vous faire changer d’avis.
    Pour moi, il n’est pas judicieux de généraliser et de fermer les yeux sur les avantages et bienfaits du sport en tant que femme enceinte.
    Une femme qui est sportive de base pourra si elle le souhaite et avec l’avis de son médecin continuer à pratiquer, en faisant bien sur attention selon les sports à ne pas mettre en danger la vie de son bébé et la sienne. Respect et douceur seront les maîtres mots !

    Faire du sport c’est top pour votre bien-être, celui de votre bébé et bénéfique à plusieurs niveaux :
    – Garder le moral malgré les kilos qui s’installent et la fatigue grandissante
    – Continuer à faire marcher la machine ! Mine de rien une grossesse c’est 9 mois et on peut vite perdre en cardio ou en tonicité
    – Aider à mieux accepter et porter un regard plus positif sur ce corps qui change et s’arrondit
    – Adoucir/réguler la prise de poids

    – Aider au bon placement du bébé, c’est prouvé que faire du sport raisonnablement et en douceur peut aider le bébé à se positionner comme il faut, à favoriser un accouchement naturel 
    – Permetre au bébé de se sentir bien ! Oui oui votre bébé à travers vous ressent les bienfaits du sport et cela diminue son stress et améliore son développement neurologique
    -Diminue les risques pour vous d’être atteinte de petits troubles bien connus de la femmes enceinte : diabète gestationnel, douleurs lombaires, rétention, insomnies, 
    hypertension, ….

    Pratiquer du sport ou une activité physique douce pendant la grossesse c’est avant tout continuer de vivre sans une fois de plus se considérer comme quelqu’un de malade!

    On peut vivre normalement en étant enceinte, il n’est pas nécessaire de tout arrêter et de se frustrer. Le sport fait partie de ces choses que l’on peut continuer de faire en l’adaptant à notre condition physique tout simplement.
    Marche, natation, vélo elliptique, yoga, pilate, fitness, …. tout plein de sports qu’il est possible de pratiquer enceinte sans risquer de mettre en danger la grossesse.
    Si cela vous fait du bien, vous permet de vous aérer, de prendre du temps pour vous, de mieux appréhender la prise de poids et ce corps changeant, alors ne vous en privez pas. Vraiment !
    Bien sur évitez la course à pied et le karaté, on est d’accord! 

    Durant ma grossesse j’ai eu la chance et l’autorisation de pratiquer du sport jusqu’à 6 mois de grossesse. Et je dois dire que cette possibilité de me dépenser et de prendre du temps pour moi, pour mon corps, m’a été extrêmement bénéfique. Il ne faut pas croire, malgré une petite prise de poids j j’ai pu évacuer toutes ces tensions et stress qu’amène la grossesse et avoir une image de mon corps plus positive également. Une bouffée de positivité ! 

    J’ai pratiqué la marche rapide beaucoup, le yoga, du renforcement musculaire et du vélo elliptique. Et supprimé le renforcement musculaire avec poids et sauts, ainsi que la course à pieds .
    Je pratiquais presque quotidiennement car je le faisais déjà avant, mais il est possible de se contenter de 1 ou 2 séances par semaine bien sûr! Le plus important est que ce sport vous apporte bien-être, sérénité et détente.

    Perception de son corps et mental
    Si je vous parle de tout cela aujourd’hui c’est principalement car la perception du corps en tant que femme enceinte est totalement déformée, chamboulée durant la grossesse.
    Avoir un ventre qui pousse, des formes qui se dessinent n’est pas toujours évident à accepter, à vivre, et le miroir se charge bien souvent de nous le rappeler.

    Moi qui attendais impatiemment de voir mon ventre s’arrondir et ma silhouette changer, j’ai tout d’abord été très déroutée. Parce qu’avant de ressembler à la vraie femme enceinte parée de son ventre ballon, il y a l’étape « mon corps se déforme et commence à grossir ».
    Etape pas évidente car on se sent mal dans nos anciens habits, pas encore assez ronde pour mettre ceux de grossesse, on a l’allure de quelqu’un qui a juste abusé du MacDo et non vraiment d’une femme enceinte! Je me suis sentie pendant près de 2 mois boudinée dans chacun de mes habits et je ne ressentais pas encore ce bien-être décrit de la femme enceinte. C’était mitigé et pas encore agréable à vivre…
    Bon avec du recul c’était une image déformée que j’avais de mon corps, mais cela est courant en début de grossesse pour beaucoup, et pas toujours simple à gérer pour une future maman. Gérer (ou non!) la prise de poids plus le ressenti que l’on a de notre nouveau corps amène bien souvent à ne plus apprécier l’image que le miroir reflète.

    Alors dans ce petit paragraphe, je voudrais juste rassurer ces Mamans qui dépriment de « perdre » leur ancien corps et d’en voir un nouveau se former au cours de ces 9 mois. Un corps qui devient plus mou, plus gras, plus gros, moins glamour et moins parfait. Mais un corps qui donne tant à votre vie !
    Alors si j’ai un conseil, dans le miroir ne regardez plus votre corps en le considérant comme votre propriété qui se doit d’être impeccable pour plaire et conforme aux exigences du monde.
    Il est vraiment important durant ces quelques mois de changer nos états d’esprit et de ne plus vouloir être dans la perfection permanente. J’ai eu ici aussi à évoluer et laisser la nature faire, lâcher prise (une fois de plus !) et accepter de ne pas contrôler mon corps.

    Vous le retravaillerez plus tard, vous reprendrez le temps nécessaire pour le tonifier, le sculpter, l’affiner si besoin. Mais consacrez ces quelques mois à la création de la plus belle des choses que la vie vous offre : votre enfant. Si vous passez à côté de cette consécration, vous risquez de ne pas vivre votre grossesse sereinement et de ne pas être à votre place de future Maman.

    Détachez vous de ce regard exigeant envers votre corps et poser sur lui un regard tolérant afin de l’accompagner au mieux pendant ce passage de vie de fille à celle de femme. 

    C’est le seul et unique conseil que je peux vous donner. Et si un accompagnement avec un professionnel est possible, faites-le. Devenir Maman n’est pas anodin et souvent soulève beaucoup de conflits internes que l’on pouvait vraiment ignorer. Et ces choses soudaient qui remontent à la surfaces peuvent parfois aussi perturber votre grossesse plutôt que de la rendre épanouie et sereine.

    J’ai moi-même entamée lors de ma grossesse un suivi assez spécifique et je ne regrette absolument pas aujourd’hui au contraire. Il m’a permis, entre autres, de réaliser des choses, d’extérioriser des blocages et surtout d’être à l’aise dans ce que je vivais. Et c’est ainsi que j’ai pu finir ma grossesse sereinement et en étant moi-même dans ce corps de jeune maman. Pas bloquée dans mon âme et mon corps de jeune fille.
    Si certaines le souhaite je pourrai approfondir les explications de cette méthode, de ce suivi en privé 😉 

    Respect et Bienveillance
    Comme vous pouvez le constater dans cet article, je ne donne ni astuce magique ni solutions miracle.
    Car je n’en ai pas et que je dispose d’une seule et unique expérience comme curseur. 
    Pour moi prise de poids, changements corporels et sport pendant la grossesse relèvent essentiellement de trois principes : le respect de nos corps, le lâcher prise et la bienveillance.

    A partir du moment où vous serez dans une optique d’acceptation et d’accompagnement de votre corps, votre grossesse vous semblera plus agréable à vivre.
    Et à l’inverse n’en voulez pas à votre corps d’évoluer tel qu’il évolue, de marquer comme il marque et de ne plus être aussi fort et compétent qu’avant la grossesse.
    Il est extraordinaire quoique vous pensiez, il donne la vie !

    J’espère que ces « quelques » mots vous permettront pour certaines d’envisager différemment les difficultés physiques de la grossesse, et vous aideront à décomplexer, accepter ces changements si forts.

    Je vous embrasse

    Romane ♡

    Partager:

    2 Commentaires

    1. Aurelia
      1 septembre 2018 / 12 h 04 min

      Je suis tout à fait d’accord avec votre article.
      Pour ma part je n’etais Pas une grande sportive avant ma grossesse car je travaillais vraiment énormément.
      Lorsque je suis tomber enceinte j’ai arrêter de travailler, j’ai pensais uniquement à moi et au bébé. J’ai marcher 3 à 5h /jours et pratique 1h a2h de piscine avec palme jusqu’au jour de mon accouchement.

      J’ai fais excrément attention à mon alimentation, j’ai manger très équilibré car je ne suis pas svelte de nature et la prise de poid m’obsede et je voulais donnais le merveilleur à mon bébé .
      Je n’ai pas pris de poids jusqu’au 7eme mois, ou mon obsession pour le chocolat et la glace ce sont déclarer, c’etait Absolument incontrôlable, je pleurais dès que je n’en avais pas 😂.

      Totalement ridicule! J’ai fini en ayant accoucher 15jours avant la date prévu à +14kg, par chance sans vergeture, ni rien.
      J’etaus Super déçu de moi même et déprimé de cette prise de poids, je n’attendais qu’une chose accouchée pour tout reperdre. On m’avait dit ne t’inqu pas à l’accouchement on perd entre 5 à 7kilos etc
      Et bien pour ma part je n’ai perdu que 2,9kg soit le poids de mon bébé.

      J’ai allaitais, mais avec la fatigue et toute mon attention portais sur cette petite princesse qui a chambouler ma vie, une fois mon mari retourner au travail. J’ai vite commencé à oublier de me nourrir, à ne pas prendre de temps pour faire autre chose que d’être coller à ma fille.

      Résultat à la pesée des 1mois elle n’avais pas pris de poids car il s’avèrait que mon lait n’était pas nourrissant. Forcément je ne mangeais pas, mais je n’avais pas fait le lien entre ma fille et moi, je pensais sincèrement tout bien faire.

      Immense culpabilité que de se dire, qu’elle ne grossisait pas à cause de moi, et qu’elle avait même faim la pauvre, mais ne se plaignais pas. J’ai donc arrêter l’allaitement. Aujourd’hui elle va à merveille bientôt 10mois et 8,800kg les petits pots maison on bien rattraper la chose 😛.

      J’ai mis 9mois exactement à perdre ces 14kilos sans vraiment beaucoup de sport, car quand vous allez à la salle de sport avec votre poussette on vous regarde vraiment bizarrement 😂. 9mois ça a était vraiment long long long, j’ai cru ne jamais y arrivait. Aujourd’hui ma fille a commencé chez la nounou et je reprend le travail, nouvelle objectif un quotidien sportif pour plus d’energie et de fermeté.

      Une fois de plus ça va être une organisation et des sacrifices, mais j’ai pris conscience de l’importance que cela avait depuis la grossesse. Avant j’etais Plutôt fetarde et dormeuse 🙈.

      Je suis tout à fait d’accord qu’il ne faut pas se mettre la pression. Il faut profiter de chacune des étapes de la grossesse et de la vie de maman, pour ne pas vivre dans la frustration.

      Dites vous qu’apres vous ne serez plus jamais la même ça c’est certain. Personnellement j’ai des regrets et je sais que la prochaine grossesse je ferais vraiment différemment.

      Et surtout ne pas s’arreter de vivre lorsqu’on on est enceinte.

      Ma famille n’en revenait pas de me voir marcher et faire de la piscine tout les jours aussi longtemps alors que j’ai eu un énorme ventre dès le 3ème mois.
      Que j’ai fais la fête jusqu’à 5h du matin à danser une semaine avant mon accouchement.

      Ce qui compte c’est d’etre en bonne santé, d’ecouter son corps et son bébé. Nous avons la chance de devenir maman et de créer des liens dès que nous portons notre bebe contrairement au papa.

      Je m’arrete la, bravo a toutes les mamans. Une pensée à toutes les femmes enceintes. Profitez de ce moment exceptionnelle. Et surtout je tenais à dire qu’une femme enceinte il n’y a pas plus beau sur terre qu’importe si elle a 5 ou 50kilos en plus. Excellente journée !

    2. 1 septembre 2018 / 13 h 47 min

      Coucou!
      Bel article, très bien écrit… Qui synthétise parfaitement les pensées que l’on peut avoir par rapport à son corps pour un 1er bébé…
      Il y a une pression existante sur le sujet et chacune d’entre nous est concernée par la question de la prise de poids enceinte.
      À chacune ensuite de bien le vivre, en adéquation avec son mode de vie et ses besoins.
      Perso, j’ai eu peur de prendre beaucoup de poids, et je voulais vivre une grossesse en pleine santé et en pleine forme, pari réussi 😉
      Mon blog traite beaucoup de cette partie « grossesse en pleine forme », car cela me tient à coeur aussi.
      Prends soin de toi,
      Maite

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *