• la reprise du sport après bébé

    Hello les sportives,

    Voici bientôt 5 mois que j’ai accouché de ma petite merveille, 5 mois que mon corps est passé du statut « enceinte » au statut « corps tout mou post-partum ». 5 mois donc que je retrouve petit à petit mes marques avec celui-ci et qu’on apprend à vivre ensemble, 5 mois que je porte un regard des plus bienveillants et aimants possible sur ce nouveau corps.

    Alors certes comme je l’évoquais dans l’article « Mon corps post-partum » que vous pouvez retrouver ici j’ai eu la chance, si je puis-dire ainsi, de ne pas prendre trop de poids durant ma grossesse et de retrouver assez rapidement un physique semblable à celui d’avant ma grossesse.
    Semblable oui mais pas vraiment le même.
    Forcément le corps change, que l’on soit sportive ou non, et fait comprendre que devenir maman implique des modification corporelles importantes. Et lorsque j’ai accouché de notre Chloé, même si j’ai très rapidement retrouvé mon poids d’avant (environ 4 jours après l’accouchement), l’aspect et le tonus, eux, avaient bel et bien changés.
    Mais étrangement, alors que je pensais me sentir mal dans ce nouveau corps et être nostalgique de ma silhouette galbée d’avant bébé, j’ai très facilement accepté de ne plus être aussi musclée et ferme. Je pense que j’ai tout simplement intégré que mon corps avait supporté une grossesse, plusieurs mois sans activité physique réellement, des changements corporels inévitable, … donc je lui était plus reconnaissante qu’autre chose ! Et puis finalement je me suis dis : chaque chose en son temps. Avant il n’y avait que moi, maintenant j’ai ma Chloé.

    Mais au delà de ça et je ne vais pas vous mentir, au bout de quelques semaines, après avoir récupéré de la fatigue de l’accouchement et des émotions de la rencontre, j’ai commencé à vouloir à nouveau prendre soin de moi, me détendre et évacuer les tensions, à vouloir chouchouter ce corps qui avait si bien travaillé et ne pas le laisser tomber ni le dénigrer. Et c’est tout naturellement et avec plaisir que j’ai repris une activité physique légère et raisonnablement surtout.

    N-B : avant de vous expliquer de quelles manière j’ai repris le sport je voulais juste préciser que ce n’est pas grâce aux sport que j’ai perdu du poids/mon poids de grossesse, parce que ce n’était ni mon objectif ni dans mes besoins. Le poids que j’ai perdu je l’ai perdu naturellement et avec une alimentation saine -et un bébé qui m’a pris énormément de temps- donc le sport est venu en complément pour une vie saine je dirais. 

    Pourquoi ne pas avoir repris le sport avant ? 

    Alors il faut savoir plusieurs chose concernant la reprise du sport après un accouchement. Ce n’est pas anodin ni à prendre à la légère, on parle de santé, de votre corps (et vous n’en avez qu’un alors quitte à faire autant en prendre soin) et des suites, des années futures.

    La grossesse et le passage d’un bébé surtout restent des évènements physiologiques très intenses et chamboulants pour le corps d’une femme, même s’il est adapté à la maternité et fait pour engendrer. Votre périnée a durement travaillé lors de l’accouchement pour expulser Babychou, votre sangle abdominale elle aussi en a pris un coup avec la grossesse, et le bassin également subi une transformation plus ou moins importante suivant les femmes. Je pense même qu’il y d’autres choses qui rentrent en jeu comme le dos, d’autres muscles ou organes, … Mais en tous cas cela reste un changement énorme pour votre corps.

    Je ne m’y connais pas assez pour rentrer dans le détails mais suffisamment pour savoir qu’il est primordial et vraiment très important de faire une évaluation du tonus de votre périnée après l’accouchement (environ 6 à 8 semaine après a naissance) et quelques séances de rééducation également suivant son tonus allant de 0 à 5. Vous pouvez également aller consulter un ostéopathe pour votre bassin et remettre en état votre corps. Je ne l’ai pas fait mais j’aurais du, je pense programmer un séance bientôt.
    « Moi ça me barbe cette rééducation, je vais la zapper, c’est bon tout fonctionne je vais bien ».
    Sauf que vous vous doutez bien que ces séances de rééducation ne sont pas là pour vous embêter ou vous rajouter une charge en plus de votre bébé. Je pense que les sage-femmes et gynécologues ont autre chose à faire que de vous pourrir la vie. Cette rééducation est indispensable pour re muscler, remettre votre périnée en forme, à l’aide d’exercice de contractions et de relâchements.
    La rééducation est primordiale pour : éviter les fuites (genre « Atchoum », oups je me suis fait pipi dessus!) , éviter l’incontinence et surtout la fameuse descente d’organes.

    Alors heureuses ? Non, plus sérieusement vous voyez que c’est juste non-négociable de faire cette rééducation. Votre corps vient de subir un sacré traumatisme physique, de grandes modifications, il est fatigué et nécessite une remise d’aplomb avant de recommencer toute activité physique.

    Donc déjà, voilà la première raison pour laquelle il va falloir attendre un petit peu avant de reprendre le sport. Il faut compter 1 mois minimum le temps de faire toutes vos séances. Pour ma part j’ai réussi à les caser à la suite, j’en avais 3 par semaines environ, à hauteur de 10 séances en tout. Donc vers 3 mois post-partum c’était tout bon, j’avais l’accord définitif de ma sage-femme : je pouvais reprendre le sport.
    Pour celles qui me demandaient, je n’ai pas d’exercices à vous conseiller avant de finir votre rééducation, pour ma part j’ai repris le cardio à très faible intensité au bout de 7 séances avec l’accord de ma sage-femme mais en restant très prudente. Je ne vous conseille donc pas de déroger à la règle, demander l’accord et si possible attendez la fin de votre rééducation 😉

    Aussi l’autre raison pour laquelle je n’ai pas repris avant c’était tout simplement : la fatigue. Avant d’accoucher dans ma tête je m’étais dis que j’allais reprendre rapidement et que ça serait simple. Sauf qu’on sous-estime la fatigue après un accouchement, qu’elle soit physique, hormonale ou émotionnelle, elle est bien là et vous n’avez pas spécialement envie de passer vos temps libres à faire des squats ou à aller courir.
    Oh que non !

    Une bonne sieste c’est bien mieux. Et vous avez raison, il faut aussi laisser le temps au corps et à l’esprit de se remettre. Tout ce tumulte est chamboulant et le sport est alors loin d’être une priorité à mon sens, même si vous ne vous sentez pas encore au top dans ce nouveau corps qui peut vous apparaître mou, difforme, inconnu. Prenez le temps de récupérer, de reprendre des forces, de profiter d’abord de votre bébé, de ces premiers temps et de la rencontre, de votre vie de maman tout simplement. Le sport reviendra naturellement une fois que vous aurez l’énergie nécessaire.

    Le sport je me l’imposais uniquement comme temps de bien-être, pas comme « torture »! Il n’était donc pas question d’aller puiser dans mes dernières réserves d’énergie sur mon vélo elliptique ou à faire des squats. Il y a d’ailleurs eu 2 semaines pendant lesquelles j’ai arrêté le programme de remise en forme car je me sentais très faible et trop épuisée pour faire mes séances. J’allaitais encore et ne voulais pas faire la maman sportive au détriment de la qualité de mon lait.

    Quand as tu repris et par quoi as tu commencé ?

    J’ai donc repris le sport très exactement 2 mois et demi après la naissance de Chloé, avec une mini autorisation de ma sage-femme avant d’avoir fini ma rééducation et en commençant par des séances de vélo elliptique à la cool. Au delà de ça j’étais très motivée et je pensais pouvoir faire mon heure de cardio pépère et les doigts dans le nez, mais voilà mon corps n’était plus du tout musclé et entrainé … j’ai donc débuté par 20 petites minutes qui m’ont clairement achevée!

    J’étais KO, courbaturée, essoufflée comme si j’avais couru 20 kilomètres. C’était surprenant de voir à quel point j’avais perdu en endurance et en force musculaire. Mais tout cela ne m’a pas du tout paniqué et j’ai continué ainsi jusqu’à la fin de ma rééducation (il me restait exactement 3 séances), en faisant ma petite demi heure d’elliptique 2 à 3 fois par semaine.

    Ce n’est qu’une fois l’accord définitif de ma sage-femme obtenu que j’ai repris de manière plus sérieuse en intégrant à nouveau quelques exercices de renforcement musculaire. J’ai commencé par du vélo elliptique mais vraiment à la cool et à mon rythme, car mon envie première n’était pas un objectif physique, je ne souhaitais pas reprendre le sport pour perdre du poids, pour m’affiner ou me muscler. Non, ce dont j’avais vraiment envie, c’était me détendre, souffler, me vider la tête, prendre du temps pour moi, me retrouver seule, … Ayant repris au moment où la situation avec ma Chloé était très compliquée, au moment où je n’en pouvais plus physiquement et moralement, le sport se trouvait être un échappatoire et un moment de bien-être total.

    Je n’étais pas du tout frustrée ou blasée de ne pas directement recommencer par une activité physique intense comme j’en avais l’habitude avant ma grossesse. En faite j’ai eu envie de reprendre avec une routine qui soit douce et surtout respectueuse de mon corps et de ce qu’il avait enduré avec la grossesse et l’accouchement. Et puis pour être honnête,  je n’avais absolument pas l’énergie pour reprendre directement avec de la course à pied, de la musculation ou des entrainement HIIT. 

    C’est donc ensuite vers 3 mois et demi/4 mois que j’ai repris le renforcement musculaire en plus du cardio, avec un programme bien spécifique spécial post bébé, le programme « Fit Maman au top » dont vous parle un peu plus bas. Question exercice après la grossesse finalement, je dirais qu’il est important de se tourner vers des programmes qui sont conçus spécialement pour, afin de ne pas faire de bêtises et de ne pas risquer d’y aller trop fort ou de la mauvaise manière. En tous cas moi je ne souhaitais pas m’aventurer dans la reprise du sport, et principalement le renforcement musculaire, sans une base solide.

    Et je pense que dans un premier temps ce qui est essentiel est de se faire plaisir, sinon tenir le rythme et l’engagement dans le sport risque d’être compliqué … Commencez par vous rapprivoiser avec l’activité physique, prenez le temps d’aimer vos séances de sport, de les apprécier. Vous mettrez des objectifs concrets après!

    Quel est ton rythme sportif avec Chloé ? 

    Avec un petit bébé qui, de 2 à 4 mois ne dormait pas la journée –ou très très peu-, j’ai eu du mal à me faire une vraie routine sportive c’était un peu anarchique mais je tenais à garder le rythme quand même et profiter de ma situation de congé parental. Donc généralement je demandais au papa de la prendre et de s’en occuper au retour du boulot durant une petite heure. A ce moment là, j’allaitais encore donc je ne pouvais pas réellement disposer de mon temps comme je le souhaitais (d’autant plus qu’elle déchargeait tout son stress le soir), donc si elle n’était pas trop ronchon je pouvais me faire 45 minutes à 1 heure de vélo elliptique assez facilement. Sinon je me contentais de 30 minutes pour retourner aider la papa.

    Il m’est aussi arrivé en journée de réussir à me faire une séance d’elliptique pendant qu’elle dormait, lors des rares mais longues siestes, mais je compte ces fois là sur les doigts d’une main. C’était pourtant plus simple ensuite pour enchainer la fin de journée et pour que le papa puisse se poser en rentrant, mais malheureusement je n’ai pas eu beaucoup de fois l’occasion de profiter de ses siestes pour faire mon sport. #viedemaman !

    Et aujourd’hui j’ai tellement de choses à faire en journée entre le blog, insta, mes partenariats, les recettes à faire puis photographier, la vie de la maison, les papiers … que je n’arrive pas à bloquer du temps en journée pour le sport. Donc c’est essentiellement le soir vers 18h/18h30 que je me réserve mon temps sportif. Et maintenant que j’ai repris un programme bien spécifique avec des séances programmées, j’ai besoin de 30 minutes top chrono pour les jours de renforcement musculaire et 1 heure environ lorsque c’est du cardio. Donc largement faisable pour le papa, qui peut profiter de ce temps pour donner le bain, donner le biberon (joie du biberon !), jouer avec elle, …. sans que cela ne dure trop longtemps.

    Et si on a déjà repris le travail ? 

    Le jour où je reprendrai le travail, pas dans l’immédiat mais d’ici quelques jours quand même (Mamamia !) je souhaite garder au maximum un rythme sportif régulier, comme avant Chloé finalement. Déjà le week-end, ou tout du moins le dimanche vu que je travaille dans le commerce, je vais m’obliger à prendre une heure pour moi, pour faire mon sport. Et puis les jour où je serai en RH ou bien lorsque je ne bosserai pas, je m’arrangerai pour me bloquer 30 minutes à 1heure pour mes séances de sport que ce soit le soir comme actuellement ou en faisant garder Chloé, pendant les siestes, … bref je m’arrangerai pour m’octroyer ce plaisir et ne pas passer à côté.
    Je ne dis pas que c’est une chose simple et évidente, je sais même à l’avance que j’aurai du mal en rentrant du boulot ou avant que la journée commence à me motiver pour faire mon sport. Mais je pars du principe que dans la vie on a, on obtient ce que l’on souhaite avoir, facile ou non. Je souhaite préserver ma santé, mon équilibre entre vie de maman et vie de femme, mon tonus, …. alors je me donnerai les moyens une fois le boulot repris !

    Ce que je souhaiterais surtout vous partager, c’est qu’il n’y a pas besoin de disposer de plusieurs heures par jour pour se sentir mieux et reprendre le sport. Non, une demi-heure pour commencer 2, 3 ou 4 fois par semaine, c’est déjà très bien!
    Comme moi, demandez au papa le soir –si en journée ce n’est pas possible– de garder votre petit loup pour prendre ce temps. Autorisez-vous ce moment fait rien que pour vous, pour reprendre confiance en ce nouveau corps et se faire plaisir. J’insiste vraiment sur le faite de vous autoriser, voire vous imposer, cette demi heure ou cette heure de sport si vous souhaitez reprendre un rythme sportif dans votre folle vie de maman.

    Reprendre le sport, après peut-être plusieurs mois sans activité sportive, ce n’est pas facile, on n’a plus l’habitude ou le réflexe d’enfiler les baskets et surtout de dédier du temps pour le sport dans la semaine. Alors si vous voulez réussir et arriver à reprendre une routine sportive, il vous faudra non seulement vous organiser avec votre bébé et selon vos semaines (travail ou maison) mais aussi entretenir votre motivation ! Justement parlons-en de cette motivation !

    Comment trouves tu le temps et la motivation ? 

    Le temps donc, je me l’octroies. Il ne m’est pas forcément donné facilement, ce sont des heures/demi heures que je me forçes à prendre, que je demande à mon mari de m’accorder en s’occupant de Chloé. Sinon c’est sur que je n’aurais jamais pu reprendre étant donné qu’elle ne dormait pas la journée au départ.

    Aujourd’hui, maintenant qu’elle prend le biberon et qu’elle dort un peu dans la journée, je vais pouvoir programmer mes séances sur une des 2 siestes de la journée et aussi lorsque je la confierai, pour ainsi pouvoir laisser le papa libre le soir.

    La motivation, elle en revanche, est belle et bien là, bien présente et pour plusieurs raisons :

    • Vous le savez peut-être je suis de base très active –hyperactive même– et le sport fait depuis toujours partie de mon quotidien, avec un attrait particulier depuis ma guérison car j’ai trouvé en lui une source de bien-être et décharge énorme. Alors lorsque j’ai du arrêter pour ne pas risque d’accoucher prématurément, il m’a fallut prendre mon mal en patience et me décharger sur autre chose, trouver un autre moyens d’évacuer. J’ai aussi réussi à trouver du bien-être dans le repos, grande victoire pour moi, mais une fois que j’ai eu l’autorisation de reprendre j’étais heureuse, car je me connais par coeur et je savais que le sport m’aiderait aussi à surmonter ces débuts intenses de ma vie de maman. Donc en premier lieu car c’est une source de bien-être très importante pour moi.
    • Après il ne faut pas se le cacher, il y a aussi une question de forme physique. Avoir pris seulement 8 kilos et avoir tout perdu très rapidement n’enlève rien au faite que mon corps a changé, s’est ramolli, a perdu en masse musculaire. Comme toute femme qui passe par une grossesse le corps est signé. Plus ou moins bien sûr, j’ai de la chance sur ce point. Je ne souffre pas du tout de ce nouveau moi et suis plutôt en harmonie avec mon corps, mais je souhaitais lui redonner un peu de pep’s, la raffermir et le re sculpter juste un peu ! Pas question de perdre du poids, de trop me muscler, … Je laisse au passé ce qui est au passé, car aujourd’hui je souhaite simplement entretenir un corps qui a donné la vie.
    • Enfin, dans ma reprise du sport il y a aussi une envie d’équilibre entre ma vie de maman consacré à 200% pour le moment et ma vie de jeune femme. Le sport m’aide à entretenir mon jardin secret, ce besoin de revenir à la Romane qui est aussi femme et non seulement épouse et maman, ce besoin de challenges permanent aussi. En bref, reprendre le sport m’aide quotidiennement à me retrouver dans le tumulte d’une vie de maman et à faire le point avec mon fort intérieur. Pour d’autres cela serait dans la lecture, la couture, le destin, … pour moi c’est dans le sport !

    Suis-je encouragée par mon homme et mes proches ? 

    Alors oui totalement encouragée par mon mari qui me connait presque mieux que moi-même tant il a du recul sur celle que je suis. Le soir il prend volontiers Chloé pour que je puisse faire une séance de sport, ou me demande si j’ai pu en faire dans la journée, si cela m’a fait du bien, … Théo est très bienveillant et au petits soins pour moi, j’ai beaucoup de chances car il sait combien le sport m’est important à certains moment pour évacuer ou me faire du bien. Et malgré sa propre fatigue il n’hésite pas à me proposer un moment de libre pour mes séances. J’ai un mari extra !

    Pour mon entourage en revanche, cela dépend je dirais. Certains y voient quelque chose de trop extrême, de trop borné ou encore l’assoient à la maladie (après tout cela ne fait que 4 ans que je suis guérie!) sans mesurer que j’ai toujours eu cette besoin hyperactif de sport au fond de moi à satisfaire. Ces personnes là jugent également le faite que j’ai perdu 1 ou 2 kilos de « trop » après mon accouchement et que je ferais mieux de reprendre du poids #délicatessebonjour !

    Mais la plupart de ceux qui m’entourent, que j’apprécient énormément et qui me connaissent réellement savent les bienfaits que je cherche/trouve dans le sport, savent également que je ne fais pas cela dans un but de détenir le titre de la Mama bombasse 2019. Car je me suis enfin détachée du regard des autres, et quel bonheur ! Mais malheureusement aujourd’hui, si vous faites du sport c’est forcément pour être une bombe et à l’extrême et si vous n’en faites pas vous feriez bien de vous y mettre. Les gens ne sont jamais très objectifs donc si vous voulez mon avis (si vous ne le voulez pas vous l’aurez quand même 😉 ) ne cherchez pas ‘approbation des autres. Car pour beaucoup qui vivent dans la compétition ou dans la jalousie, il sera toujours trop tôt, trop dur, trop extrême, trop malsain, trop mal, .. de faire du sport.

    Alors pour finir, ce que pense mon entourage ne m’importe finalement pas beaucoup dans ma démarche de reprise sportive, tant que moi je sais pertinemment quelles sont MES motivations et MES objectifs. Et je sais que je fais les choses modérément, avec plaisir et surtout pout moi et moi seule 😉

    Un programme pour reprendre le sport ? 

    Alors comme je vous le disais, j’ai commencé un peu à l’arrache avec du vélo elliptique mais sans préserver vraiment ma sangle abdominale ni mon périnée. Et pourtant, cela est vraiment primordiale je m’en rend compte maintenant. Alors j’y allais vraiment mollo, sans forcer et avec une intensité très faible, mais quand même!

    On ne sait pas forcément comment faire, quels exercices faire et je suis loin d’être une fin connaisseuse. Je me suis informée sur le sujet, sur l’importance de faire les choses bien. Et finalement, j’ai opté pour le programme spécialement conçu et très bien fait de @ludy_gogirlzz qui m’a adorablement proposé de suivre son programme et de vous en parler si j’en étais convaincue. Cele ne fait que 3 semaines mis bout à bout que je le suis entre sevrage de l’allaitement où j’étais épuisée et sur les nerfs et les vacances je n’ai pas fais plus, mais j’en suis déjà ravie et satisfaite à 200%.

    Comment se passe ce programme ? 
    Il se déroule sur 8 semaines, avec des séances programmées de renforcement musculaire vraiment à la portée de toutes, des séances de cardio (marche, vélo, vélo elliptique, course, natation, …) et des exercices ciblés sur le périnée qui vont vous apprendre à vraiment préserver votre périnée et votre sangle abdominales.
    Ce sont des exercices tout bêtes, très simples mais vraiment primordiaux !
    Ludy explique chacun de ses exercices en vidéo (renforcement musculaire ou ciblés sur le périnée) de manière à ce qu’on les reproduise sans se faire mal ou sans faire de bêtise. Je trouve ce concept génial parce que jusqu’ici je n’avais essayé que des programmes style BBG ou TBC où les exercices étaient dessinés et basta. On a très vite fait de mal faire ou de se faire mal … Alors gros plus pour ce programme ci.

    Aussi une fois le programme acheté (99€), vous n’aurez que du matériel sportif de base, c’est à dire : des baskets et une tenue évidemment, des altères, un tapis, un plastic band ! Donc vraiment la base si vous n’avez pas déjà cela chez vous. ET vous trouverez tout chez Déctahlon en plus (Corporate la nana non 😉 ).
    Et c’est pas fini ! A partir d’aujourd’hui je vous offre 10€ sur l’achat de votre programme « Fit Maman au Top » avec mon code ROMANE10 !!

    Cela reste du sport alors qu’on soit d’accord son programme, bien que spécial post-partum, n’est pas une méthode miracle pour récupérer des abdos, perdre 10 kilos en 1 mois ou se sculpter une taille de guêpe ! Non, son programme est top à mon sens car il est doux mais sportif, ciblé et préventif de notre périnée et surtout très bien expliqué, très bien reparti dans la semaine. Les exercices sont simples et super explicites. Une vraie réussite et en plus, Ludy est elle aussi jeune maman, alors on se sent vraiment comprise et acceptée dans nos difficultés.

    Mon ressenti 

    Comment je me sens, 5 mois après avoir donné la vie, après 9 mois de grossesse et quelques semaines après ma reprise du sport ?

    Tellement bien si vous saviez. Je crois que je n’ai jamais été autant en harmonie avec mon corps même s’il est loin d’être aussi musclée et si harmonieux qu’avant. Aujourd’hui j’aime ce corps qui se trouve être plus mou, moins galbé, moins sexy il faut le dire oui! Parce que je crois que la maternité lui a donné tout son sens. Et grâce à ce ressenti extrêmement positif mon rapport au sport lui aussi est vraiment plus sain.

    Avant je courrai pour le challenge mais aussi par obsession, je ne pouvais rater une séance de sport sans que je sente la culpabilité et la frustration. Avant mes séances de sport était certes très bien structurée mais vraiment bien faites, mais je n’écoutais pas assez les besoins de mon corps et ce qu’il avait à me dire. C’était le sport avant toutes choses.

    Aujourd’hui je fais du sport régulièrement et consciencieusement mais aussi et surtout par plaisir et en tenant compte de ma fatigue ou justement de mes besoins d’évacuer. Ce n’est plus aussi machinal et automatique qu’avant, la grossesse et la maternité ont intégré à ma routine sportive une notion de douceur et de respect très importantes et dont je suis vraiment fière et heureuse. Avant ‘étais une sportive dure et bornée, aujourd’hui je suis une maman sportive comblée et apaisée. 

    Bien sûr que parfois je voudrais pouvoir retrouver mes séances intenses et efficaces d’il y a quelques mois, bien sûr aussi que je voudrais retrouver ce popotin tout musclé et sans cellulite qui comblait mes jeans, bien sur que j’aimerais savoir tenir une heure de sport sans aboie impression d’avoir fait un marathon. Mais une chose est encore plus sûre : je suis bien mieux dans mes baskets à l’heure actuelle, après ma grossesse et l’arrivée de ma merveille, avec un bidou tout mou et de la cellulite un peu partout sur les jambes, avec toutes ces imperfections qui font de moi une maman. J’en suis fière et pour rien au monde je ne regrette ce corps.

    Alors pour finir cet article sur une note positive et qui se veut avant tout bienveillante, je voudrais vous redire combien votre corps est une machine merveilleuse et unique. Alors ne vous focalisez pas -trop- sur les chiffres ou sur l’apparence. Bien sur qu’il sont importants et plutôt très présents, mais votre corps en a conscience ne lui en, voulez pas, ne le poussez pas à bout dans le sport.
    Laissez lui plutôt le temps, le temps de reprendre ses marques, faites la paix avec lui dans un premier temps, faites lui confiance aussi. Le corps a une mémoire incroyable et saura retrouver le chemin du sport et du bien-être, mais que si vous le guider dans cette voie et que vous lui dites que vous êtes fière de lui.
    Soyez reconnaissante, il vous le rendra 😉

    Merci de m’avoir lue jusque là, je vous souhaite une très belle et douce reprise sportive !!

    Romane ♡

    Partager:

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *