• Moodz, mes culottes menstruelles

    Hello hello les filles,

    Voilà un sujet qui change tout à fait de ceux que j’aborde habituellement par ici, mais qui s’intègre aussi parfaitement dans cette démarche de réduction des déchets, que je tente de faire évoluer depuis plus d’un an maintenant. Doucement mais surement ! La question du choix des protections hygiéniques reste pour la plupart des femmes quelques chose de difficile voire gênant à aborder pour certaines, ce n’est pas le sujet le plus folichon il faut l’avouer. Mais je fais le choix de vous en parler ici car c’est un sujet qui me tient particulièrement à coeur, qui me touche et qui anime mon coeur de maman d’une petite fille. Et il semblerait bien que la marque MOODZ qui m’accompagne dans cette expérience et dont je vais vous parler aujourd’hui, suive également cette belle démarche.

    Une démarche qui permet de réduire nos déchets, certes, mais aussi et surtout qui permet de diminuer l’exposition de notre corps aux produits toxiques, cancérigènes ou perturbateurs endocriniens. Deux raisons plus que valables, deux causes importantes à mes yeux, pour oser ouvrir ce billet sur le blog. Prêtes ?

    Prise de conscience

    C’est après avoir accouché de ma fille il y a 2 ans, que j’ai eu une vraie prise de conscience en matière de consommation durable et écologique. Pas tout de suite concernant les protections. périodiques, mais j’ai plutôt commencé à vouloir repenser notre manière de consommer au quotidien, à vouloir réduire nos déchets. Cette prise de conscience a été fortement entraînée par l’envie de donner à ma fille de bonnes habitudes pour sa future vie de femme, pour la planète, pour les générations futures et surtout pour sa santé. Nous avons changé certaines choses au fur et à mesure, aujourd’hui encore car la démarche est finalement très longue, et c’est ainsi que j’ai commencé à faire loupe sur mes protections intimes. Je suis d’abord passée à la cup avant d’alterner avec les culottes menstruelles et aujourd’hui je ne changerait cela pour rien au monde tant je suis conquise et convaincue.

    Et finalement, si cette envie de passer à des protections durables et écologiques est grandement motivée par la volonté de protéger l’environnement, je ne cache pas non plus l’aspect bien-être /santé qui me touche aussi beaucoup. On en parle tellement peu -trop peu à mon goût même- et pourtant la plupart des protections menstruelles vendues en grandes surfaces sont composées des substances toxiques à long terme et qui perturbent notre organisme, notre système hormonales. Utilisés sur toute une vie de femme, cela représente une source de toxicité non négligeable , un risque pour notre état de santé. Ces informations sont encore trop peu répandues, même si de plus en plus, et méritent d’être dévoilées pour que les femmes puissent choisir leur(s) moyen(s) de protections en connaissance de causes. Pour la planète ET pour leur santé.

    Il existe entre autres des alternatives à ces protections jetables telles que la cup, les serviettes lavables ou encore les culottes menstruelles qui sont à la fois responsables et respectueuses de notre corps. Alors aujourd’hui je ne rentrerai pas dans le détail de la cup, une prochaine fois peut-être, mais je souhaiterais vous parler plus en détail de la marque MOODZ que j’utilise pour mes culottes menstruelles et en qui j’ai une totale confiance.

    La marque Moodz est une marque française avec des produits désignés en France, à Paris, et confectionnés au Nord de Lisbonne. Les matières utilisées sont d’origine européennes et 100% certifiées Oeko-tex.

    Les culottes sont fabriquées dans une petite usine portugaise, usine familiale et de valeur. Le gros point fort de ce choix de production ? L’usine en question milite localement pour donner du travail au femmes et c’est ainsi que toutes les parties techniques de ces culottes sont conçues à domicile, chez des femmes en incapacité de se déplacer à l’usine.
    Lorsque j’ai pris connaissance de cette information, je me suis dis qu’il était impératif que je vous la partage. C’est à mes yeux une très belle valeur de la marque et dans la dynamique du produit : respect, qualité et transparence.

    Les composantes des culottes menstruelles

    Parmi les Matières que l’on retrouve : du coton, du polyester et du bambou. Le tout 100% certifié Oeko-tex comme je vous le disais, et donc totalement sans danger pour le corps et la peau.
    Des matières qui ont toute leur importance dans l’intérêt des protections responsables menstruelles. Je vous explique en bref :

    le coton draine le sang vers la partie inférieure composée de bambou et évite ainsi cette sensation d’humidité que l’on peut ressenti avec des protections classiques jetables.
    Le bambou absorbe le sang et empêche les désagrément liés aux odeurs grâce à ses propriétés anti-bactériennes et anti-odeurs très élevées. En effet, aucune odeurs même après 12h portée ! C’est véridique et assez fou.
    -Le polyester a une action imperméabilisante afin d’éviter toute fuite, of course 🙂

    Vous le constatez donc, la composition est aussi simple qu’efficace !

    Aussi, il faut vraiment savoir qu’il n’y a AUCUN composant chimique dans les culottes ! Aucun risque donc de choc toxique ou autres effet indésirables.

    L’utilisation des « culottes de règles »

    Les différents flux et la durée de port d’une culotte

    Les culottes de règles MOODZ sont prévues pour 3 flux différents, suivant vos besoins et vos règles. Ainsi, vous avez :
    *le tanga qui est conçu pour les petits flux.
    *la culotte basique et la culotte taille haute pour les flux moyens.
    *le shorty et la culotte super taille haute sont eux conçus pour les flux abondants.

    Tout est notifié dans les fiches produits si vous avez un doute.
    Pour savoir quel flux vous correspond, le mieux est de vous fier : soit à votre ressenti (on peut vite se rendre compte de la quantité de sang que l’on perd au nombre de fois où l’on change habituellement nos protections, cup ou jetables) ou alors au flux indiqué sur les protections que vous utilisez jusqu’ici. En général, au bout de quelques années une femme sait quel type de flux elle a, on se connaît bien et on peut être capable de dire si nos règles sont abondantes ou non, je pense 🙂

    Concernant le nombre d’heures où l’on peut porter une culotte, tout dépend de votre flux et cela est donc très personnel. Néanmoins, la marque semble avoir des fourchettes de temps selon les utilisatrices MOODZ :
    *Pour les flux légers et moyens, cela serait entre 8 et 12h
    *Pour les flux abondant avec le shorty donc, nous serions plus entre 6 et 12h.

    Une fois encore, tout dépend de vous et de votre corps, mais vous voyez que vous pouvez passer une demi-journée aux sec sans problème 😉 ! Je les porte une nuit entière (sachant que je me couche tôt!) et la journée je peux facilement les porter près de 10h sans aucuns soucis. Je n’ai jamais eu une seule fuite …!

    Parlons bien, parlons confort.

    Parce que je pense que vous vous demandez toutes ce que ça donne de combiner sous-vêtement et serviette hygiénique, non !?
    Et bien je n’ai pas peur de le dire, c’est très très confortable. C’est très léger, hyper fin et on oublierait presque qu’on a nos règles ! En plus elles sont vraiment délicates et féminines, tout ce dont une femme a besoin pour passer ces quelques jours « bien dans son slip » ! On est loin des culottes couches que l’on pourrait redouter. Non, il n’en est rien : c’est confort et discret. J’étais déroutée au départ je dois l’avouer, mais une fois que l’on a essayé, on a du mal à s’en passer tellement c’est pratique ! La culotte s’adapte à vous, à votre corps, là où une serviette hygiéniques peut facilement être désagréable et mal positionnée.

    Il y a également la question de la taille, généralement celle qui pose le plus de soucis lorsque l’on souhaite acheter une culotte. Sur ce point, je vous conseille de prendre votre taille, et si comme moi vous être entre 2 tailles, prenez celle du dessus plutôt. J’ai pris la taille du dessous et je pense que pour être encore mieux j’aurais pu prendre du 38, surtout que je suis souvent très ballonnée et pas au mieux dans mon jean pendant la période de règles.

    Les culottes se portent aussi bien la journée que la nuit !Vous n’aurez aucun effet couche dans votre jean, c’est très discret car elles sont en effet désignées exprès pour que le port soit agréable, léger et qu’elles passent inaperçues.
    Pour ma part, je porte les culottes et le shorty la nuit, pour un simple soucis d’esthétisme. Et depuis peu j’ai le tanga, adapté comme je vous le disais aux flux légers (soit 1 tampon) et que je porte donc la journée sans problèmes.

    Zéro fuite avec MOODZ

    Cela pourrait sembler très commercial ce que je vous dit et portant c’est bien vrai !

    Que ce soit la nuit ou en journée, les culottes sont réellement conçues pour que nous restions au sec le plus longtemps possible et tranquille suivant notre flux. C’est important que le retour soit honnête pour que vous ne vous retrouviez pas avec une mauvaise surprise, et vraiment je dois dire que je suis très très satisfaite sur ce point là, point qui était mon plus grand doute.
    Pas de fuites et pas de sensation d’humidité non plus, vraiment. Le bambou fait hyper bien son travail.

    N-B : pour celle qui auraient des règles dites hémorragiques, MOODZ recommande l’ajout d’une petite protection supplémentaire pour garantir le 0 fuite 😉

    Je suis conquise comme vous le constatez, et j’espère que plein d’autres femmes feront le choix pour elles de se diriger vers ce genre de protections. Pour ma part, j’utilise la cup en complément, que j’adore et que j’ai adoptée il y plus d’1 an. Et même si au départ je n’était pas totalement rassurée, pas totalement sereine à l’idée de partir travaille avec la culotte ou la cup, aujourd’hui c’est un automatisme et je ne me verrais pas du tout retourner aux protections jetables. Pour rien au monde. J’éduquerai ma fille à ces alternatives écolo et respectueuses de son corps et je souhaite de tout coeur que les prochaines générations n’auront plus le choix.

    Et pour le lavage ?

    C’est tout simple, surtout n’ayez pas peur de cette étape, il n’y a rien de trash ou de difficile à faire 😉

    Une culotte se prélave donc à l’eau froide, dans votre évier tout simplement. Pour les culottes spéciales flux abondant, un trempage de 30 minutes est nécessaire.
    Ensuite vous pouvez la passer en machine à 30°, sans adoucissant ni détachant et avec d’autres vêtements foncés.
    Pour le séchage, on fait sécher à l’air libre! Pas de sèche-linge pour vos culottes menstruelles.
    Avec tout ces bon soins,vous pourrez utiliser vos culottes de règles entre 3 et 5 ans.

    Vous imaginez un peu l’économie et l’impact écologique ?
    Et même si vous deviez jongler avec 3 culottes, cela sera beaucoup plus responsable en terme d’impact environnemental. J’ai moi-même 4 culottes/shorty et cela me suffit amplement pour chaque période de règles. C’est pile le bon nombre pour être confortable et toujours au sec 😉

    Si vous décidez de porter les culottes menstruelles en journée et que vous redoutez de devoir changer en cours de route, au travail par exemple, je vous conseille d’en avoir une propre avec vous pour pouvoir changer tranquillement quand vous le souhaitez. C’est l’option 1. Sinon, option 2, vous pouvez opter pour le shorty (3 à 4 tampons normaux) et rester ainsi au sec toute une journée en dehors de chez vous !
    Comme je vous le disais plus haut, j’ai souvent porté une culotte MOODZ en journée et il n’y eu aucun soucis de fruite.

    Et les prix ça donne quoi ?

    Les produits MOODZ varient entre 32 et 39€. Pour 3 produits commandés la livraison est offerte, sinon elle vous coutera 8€ en colissimo.

    La bonne nouvelle c’est que mon code promo MOODZROMANE marche encore, et il vous offre 10% pour toute commande, sans limite de temps 🙂

    J’espère de tout coeur qu’il permettra à certaines d’entre vous de sauter le pas et que cet article rassurera les plus septiques d’entre vous. Ce sujet vous l’aurez compris me tient énormément à coeur et je trouve cela chouette qu’il se démocratise de plus en plus. Non pas que je souhaiterait qu’on en parle à tout bout de champ, mais plutôt pour que chaque femme fasse ses choix en connaissance de causes et qu’elle ne se sente pas dans l’ignorance ou mal à l’aise d’en parler.

    Si jamais d’autres questions vous viennent, je me ferai une joie de vous y répondre. N’hésitez pas à aller jeter un oeil au site, une FAQ y est disponible et répond au plus grand nombre de questions 😉

    Prenez soin de vous,

    Romane

    Partager:

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *